Dé­jà de l’en­jeu pour le CA Brive nou­veau

La ren­contre de ce soir rap­proche un peu plus le CAB des stan­dards du Top 14

La Montagne (Brive) - - Sports - Jean-paul Co­hade jean-paul.co­hade@cen­tre­france.com

Sé­dui­sant en Cha­rente-ma­ri­time, Brive passe la se­conde, ce soir, chez lui, face au voi­sin au­rilla­cois. L’oc­ca­sion de confir­mer et de se rap­pro­cher en­core plus de l’exi­gence du Top 14.

Ces der­nières an­nées, les ren­contres de pré­pa­ra­tion du CA Brive n’avaient guère eu les hon­neurs du Sta­dium.

Si Tulle, Pom­pa­dour ou Ma­le­mort ont ac­cueilli, il y a quelques sai­sons, ce type de matchs qui doivent mettre les hommes de Ni­co­las Go­di­gnon sur les bons rails, ce der­nier a op­té pour un re­tour sur la pe­louse Amé­dée­do­me­nech. Une belle op­por­tu­ni­té pour le pu­blic ­ qui pour­ra en­suite as­sis­ter à la pré­sen­ta­tion of­fi­cielle de l’ef­fec­tif ­ et une sa­tis­fac­tion pour les joueurs.

Un re­tour en Cor­rèze ap­pré­cié de cha­cun

« C’est sym­pa de res­ter ici. On a dé­jà fait deux stages, le der­nier était as­sez loin avec beau­coup de ki­lo­mètres. Là on est chez nous, on peut pro­fi­ter entre nous di­rec­te­ment sur place. Et c’est agréable de jouer à do­mi­cile, même si c’est un match amical », note Ni­co­las Bé­zy.

Un avis par­ta­gé par Tho­mas La­ran­jei­ra, le maillot eu­ro­péen du CA Brive sur les épaules. « Les stages sont im­por­tants, mais quand on pré­pare des matchs sur Brive, c’est plus fa­cile. On a nos re­pères, on est chez nous et puis ça fai­sait un pe­tit mo­ment qu’on n’avait pas joué un amical à la mai­son. » Ni­co­las Go­di­gnon ne dit pas autre chose, même s’il pré­fère un autre vo­cable que ce terme « amical ».

« C’est plu­tôt des matchs de pré­pa­ra­tion que des matchs ami­caux. Quand on voit l’in­ten­si­té du match contre La Ro­chelle, ça n’avait rien d’amical, plu­tôt une pré­pa­ra­tion aux joutes du Top 14. C’est pri­mor­dial pour pou­voir se pré­sen­ter dans une sai­son en ayant le maxi­mum de re­pères dans une in­ten­si­té qui res­sem­ble­ra plei­ne­ment à celle du cham­pion­nat. »

En ce sens, la pers­pec­tive d’af­fron­ter Au­rillac est une op­por­tu­ni­té à ne pas né­gli­ger. Car, quand bien même les Can­ta­liens évo­luent un cran en des­sous, ces der­niers mettent tou­jours un point d’hon­neur à réa­li­ser de grosses per­for­mances face au voi­sin cor­ré­zien, comme le re­lèvent de concert joueurs et ma­na­ger. D’au­tant qu’avec un re­tour au for­mat de deux fois 40 mi­nutes, le CAB se rap­proche en­core plus de ce qui se­ra son quo­ti­dien dès le 26 août. « Je pré­fère ce for­mat, comme ça, on s’ha­bi­tue vrai­ment au rythme des matchs et aux vrais temps de jeu qu’on va re­trou­ver en cham­pion­nat », sou­ligne Ni­co­las Bé­zy.

La cha­leur, un test

Sa­tis­fait de l’en­vie et du tra­vail four­ni aus­si bien sur l’île de Ré que de­puis le re­tour à Brive, Ni­co­las Go­di­gnon at­tend de son groupe qu’il confirme sur le ter­rain. Avec une pointe d’op­ti­misme pour l’ins­tant. « C’est vrai qu’ac­tuel­le­ment je suis as­sez ad­mi­ra­tif de ce que sont ca­pables de di­gé­rer les joueurs ». Ses hommes vont aus­si de­voir di­gé­rer les grosses cha­leurs du mois d’août, ce soir. Ce qui n’est pas non plus ano­din dans la pers­pec­tive du pre­mier match de Top 14. « On sait que le 26 août, on peut tom­ber sur des cha­leurs aus­si ex­trêmes. Donc c’est im­por­tant dans la pré­pa­ra­tion », in­siste le ma­na­ger. Puis­qu’on vous dit que ce match vaut le dé­tour…

PHO­TO FRÉ­DÉ­RIC LHERPINIÈRE

STA­DIUM. Cette se­maine, les Cor­ré­ziens ont re­trou­vé leurs ins­tal­la­tions fé­tiches pour pour­suivre leur pré­pa­ra­tion, après un stage d’une se­maine à l’île de Ré, ponc­tué d’un match à La Ro­chelle.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.