Gaë­tan De­vaud, l’om­ni­sports

Une en­ceinte gaillarde rem­plie d’his­toire à Es­ta­vel

La Montagne (Brive) - - Brive - En­zo Ni­cloux brive@cen­tre­france.com

De­puis le mi­lieu des an­nées 40, l’en­ceinte Gaë­tan­de­vaud fait par­tie des stades les plus fré­quen­tés de la ville. Re­tour sur une construc­tion char­gée d’his­toire.

En­ceinte spor­tive des plus connues dans la ci­té gaillarde, le « com­plexe » Gaë­tan­de­vaud est un site bour­ré d’his­toire. De ses ré­fu­giés es­pa­gnols à la Se­conde Guerre mon­diale, re­tour sur l’un des stades les plus em­blé­ma­tiques de Cor­rèze.

Né le 25 mars 1896 à Mar­seille, Gaë­tan De­vaud est is­su d’une fa­mille ori­gi­naire de Dor­dogne et de Cor­rèze (Lu­ber­sac). Élève de l’école po­ly­tech­nique de la ci­té pho­céenne, il ob­tient sa pro­mo­tion en 1919, alors âgé de 23 ans.

Après avoir ob­te­nu son pre­mier poste à Pé­ri­gueux, il re­trouve la Cor­rèze au mi­lieu des an­nées 30 et s’ins­talle à Brive. De­vaud est pro­mu chef du 4e ar­ron­dis­se­ment du ma­té­riel et de la trac­tion à la SNCF.

Il com­mence alors à ré­flé­chir à l’éla­bo­ra­tion d’une en­ceinte spor­tive au coeur de l’éta­blis­se­ment fer­ro­viaire. As­sis­té d’in­gé­nieurs, d’ar­chi­tectes et de des­si­na­teurs, il éta­blit un plan qu’il met en chan­tier en 1940. Gaë­tan De­vaud en­gage comme maind’oeuvre des che­mi­nots (qui au­raient dû par­tir en Al­le­magne dans le cadre du STO), des ré­fu­giés es­pa­gnols ou des per­sonnes re­cher­chées par l’oc­cu­pant. Tout ce pe­tit monde par­vient à construire le stade qui est inau­gu­ré en 1945, tan­dis que la pis­cine, ses bâ­ti­ments et ses plon­geoirs sont pré­sen­tés en 1947. De­vaud dé­cède le 16 avril 1968 après une exis­tence ru­de­ment me­née, au cours de la­quelle ses en­ga­ge­ments ont sau­vé bien des vies.

Avec ses 2.500 places as­sises à ajou­ter au pe­sage, le stade De­vaud peut ac­cueillir jus­qu’à 4.500 per­sonnes. L’en­ceinte sert à de nom­breux clubs, no­tam­ment à L’ASPO qui compte une di­zaine de sports dif­fé­rents.

Em­pê­cher les jeunes de par­tir au STO

PHO­TO JEAN-CLAUDE MONZAT

HIS­TOIRE. L’ou­ver­ture du stade Gaë­tan-de­vaud, en juin 1943.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.