Sale temps pour La Réunion

« Sale Temps pour la pla­nète », sur France 5, se penche sur les bou­le­ver­se­ments cli­ma­tiques su­bits par l’île.

La Montagne (Brive) - - Actu Télé - Sté­pha­nie Raïo

Àl’oc­ca­sion de sa on­zième sai­son, le jour­na­liste Mo­rad Aït-hab­bouche pro­pose « La Réunion, une île verte » ou com­ment ce dé­par­te­ment et ré­gion d’ou­tre­mer (Drom) fait face aux dé­fis cli­ma­tiques.

À 10 000 km de la mé­tro­pole, en plein océan In­dien, l’île de La Réunion s’étend sur 2 500 km2. Ses pay­sages ri­va­lisent de beau­té, qu’il s’agisse de ses cirques na­tu­rels (Ma­fate, Sa­la­zie et Ci­laos), qui font la joie des ran­don­neurs, ou de ses plages de sables vol­ca­niques, sans ou­blier le pi­ton des Neiges et ce­lui de la Four­naise (vol­can tou­jours en ac­ti­vi­té). C’est simple : 40 % de l’île sont clas­sés au pa­tri­moine mon­dial de l’humanité.

Pour au­tant, les ca­tas­trophes na­tu­relles et les bou­le­ver­se­ments cli­ma­tiques n’épargnent guère La Réunion, qui se si­tue no­tam­ment sur la route des cy­clones (le der­nier en date, Be­ji­sa, re­monte au 2 jan­vier 2014). « Les au­to­ri­tés veulent prou­ver qu’ils sont en pre­mière ligne pour li­mi­ter la hausse des tem­pé­ra­tures, ex­plique le jour­na­liste Mo­rad Aït-hab­bouche dans le documentaire. La Réunion se veut un la­bo­ra­toire ou un mo­dèle pour la tran­si­tion éner­gé­tique. »

Après avoir pas­sé en re­vue les dé­gâts liés au cli­mat sur l’île (de l’éro­sion du lit­to­ral aux vil­lages tra­ver­sés de failles à cause des glis­se­ments de ter­rain), le documentaire s’ar­rête sur les pro­jets mis en place pour faire à nou­veau de La Réunion une île verte (ce qu’elle était avant l’ar­ri­vée des éner­gies fos­siles, en 1982). Afin de dé­ve­lop­per les éner­gies propres, les Réu­nion­nais misent sur les atouts na­tu­rels pré­sents sur place. Les sources d’eau chaude laissent en­vi­sa­ger l’es­sor de la géo­ther­mie. Le rayon­ne­ment so­laire per­met la pro­duc­tion d’une éner­gie élec­trique grâce aux pan­neaux pho­to­vol­taïques. Une vi­site dans un centre de dé­ten­tion montre com­ment ces pan­neaux ont per­mis de dé­ployer la per­ma­cul­ture (qui vise à la créa­tion d’un éco­sys­tème har­mo­nieux) fa­ci­li­tant la trans­for­ma­tion d’un ter­rain en friche en un ter­rain agri­cole. Une dé­marche qui aide éga­le­ment à la ré­in­ser­tion des dé­te­nus, ini­tiés ain­si aux mé­tiers du bio.

Consciente des en­jeux, La Réunion en­vi­sage – confor­mé­ment à la loi sur la tran­si­tion éner­gé­tique – d’at­teindre l’au­to­no­mie en la ma­tière d’ici à 2030.

FRANCE 5. « La Réunion se veut un la­bo­ra­toire ou un mo­dèle pour la tran­si­tion éner­gé­tique », ex­plique Mo­rad Aït-hab­bouche.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.