Un en­vol sau­vage et se­cret au coeur du Li­mou­sin

La Montagne (Brive) - - Estivités - Ju­lie Ho Hoa ju­lie.ho­hoa@cen­tre­france.com

L’arche des Ega­liers À quelques ki­lo­mètres de Sous-par­sat, en Creuse, le vil­lage des Ega­liers abrite de sin­gu­liers ha­bi­tants : des cerfs si­ka, des wal­la­bies, des aras ou en­core des ma­ras d’ar­gen­tine. Gil­bert Puy­bras, le « Noé » de cette arche creu­soise, en ouvre ex­cep­tion­nel­le­ment les portes au pu­blic mar­di 15 août. Une jour­née au pro­fit de la Mai­son du Père Noël de Sous-par­sat.

En ar­ri­vant au por­tail de la ferme des Ega­liers, sur­mon­té de deux cerfs ma­jes­tueux en fer for­gé, on se dit que le lieu se­ra par­ti­cu­lier. Et il l’est. Gil­bert Puy­bras, le pro­prié­taire de ce coin de na­ture creu­sois si­tué entre Ahun et Sous­par­sat, nous em­mène dans sa pe­tite voi­ture pour un sa­fa­ri im­pro­vi­sé. Ici, on croise des cerfs si­ka ve­nus du Ja­pon, là, des daims. « Il y a aus­si des cerfs élaphe et des cerfs axis qui viennent d’inde », com­mente Gil­bert. Le tout gam­ba­dant en se­mi­li­ber­té sur les huit hec­tares de cet an­cien vil­lage en ruines constel­lé de bois et ra­che­té, bout par bout, par les Puy­bras.

Un rêve d’en­fant de­ve­nu réa­li­té

De­puis presque trente ans, Gil­bert et son épouse Jac­que­line se consacrent à ce coin de pa­ra­dis où ils ont réa­li­sé leur rêve : vivre au mi­lieu des ani­maux. « Beau­coup d’en­fants veulent avoir des ani­maux. Pour moi, ce­la a été une pas­sion. J’étais à la cam­pagne, on avait les ani­maux de la ferme, mais rien d’ex­tra­va­gant ». Alors une fois adulte, quand il tombe sur les terres du vil­lage des Ega­liers, il les ra­chète, par­celle par par­celle, « pour les ani­maux », et construit tout lui­même : vo­lières, abris, mai­son­nettes, jus­qu’à créer un vé­ri­table pe­tit parc zoo­lo­gique pri­vé.

Le pre­mier pen­sion­naire, il s’en rap­pelle, « c’était un cerf si­ka ». Au­jourd’hui, cette ferme pas comme les autres compte une cen­taine d’ani­maux : des grues cou­ron­nées, des aras bleus et aras chlo­ro­ptère, des munt­jacs (pe­tits cer­vi­dés d’asie du sud­est), des ibis rouges, des oies em­pe­reurs, des ta­dornes Ca­sar­ca d’aus­tra­lie, des ma­ras d’ar­gen­tine (dit le lièvre des pam­pas), des wal­la­bies, des va­rié­tés in­croyables de fai­sans et bien d’autres.

Ce pa­ra­dis rien qu’à eux, les Puy­bras ne l’ouvrent ja­mais aux vi­si­teurs. Mais de­puis l’an­née der­nière, ils font une ex­cep­tion le temps d’un après­mi­di. Et pour la bonne cause, « afin de ren­flouer la caisse du Père Noël » de Sous­par­sat. La re­cette des en­trées est en ef­fet re­ver­sée à l’as­so­cia­tion Pa­tri­moine et tou­risme qui anime chaque an­née la Mai­son du Père Noël de Sous­par­sat. En dif­fi­cul­té fi­nan­cière l’an­née pas­sée, elle a pu conti­nuer à faire rêver les pe­tits et les grands grâce à la gé­né­ro­si­té des Puy­bras.

Mar­di 15 août, ce ne se­ront pas seule­ment les ani­maux qui as­su­re­ront le spec­tacle, puisque la ferme des Ega­liers ac­cueille­ra éga­le­ment Au pied du mur de la com­pa­gnie de cirque 100 Ra­cines (leurs voi­sins), à 17 heures, ain­si qu’une chan­teuse qui ri­va­li­se­ra avec le chant de la my­riade d’oi­seaux des lieux. L’an­née der­nière, 1.000 cu­rieux étaient pas­sés par la ferme des Ega­liers et tout au­tant en sont re­par­tis sous le charme.

PH. ÉLO­DIE RICHERT

PAS­SION­NÉS.

Gil­bert et sa femme, Jac­que­line, ici avec leurs grues cou­ron­nées, vivent leur rêve aux Ega­liers : vivre au mi­lieu des ani­maux. Ex­cep­tion­nel­le­ment, ils ac­cueille­ront le pu­blic mar­di dans leur pe­tit coin de pa­ra­dis creu­sois.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.