Pierre-am­broise Bosse sur le toit du monde

Le Fran­çais a rem­por­té à la sur­prise gé­né­rale l’or mon­dial sur 800 mètres

La Montagne (Brive) - - Tulle -

Une at­taque ful­gu­rante, comme dans un rêve

In­croyable Pier­ream­broise Bosse ! Le cou­reur fran­çais du 800 mètres a rem­por­té haut la main la fi­nale du 800 mètres au nez et à la barbe des fa­vo­ris.

Il s’était fait un nom aux Jeux de Rio, il y a un an, en ter­mi­nant au pied du po­dium olym­pique. Il l’a écrit, cette fois­ci, en lettres d’or, sur la piste lon­do­nienne, en s’ad­ju­geant une pre­mière place que peu, ou per­sonne n’at­ten­dait. Une course élec­trique, dans l’at­taque il pla­ça une at­taque ful­gu­rante, qui lais­sa sur place les fa­vo­ris an­non­cés.

Un coup de ca­non qu’il a réus­si à faire per­du­rer jus­qu’ à la ligne d’ar­ri­vée, pas­sant la ligne avec un vi­sage se­rein, apai­sé, à l’image de son at­ti­tude « à la co­ol » qui ca­rac­té­rise cha­cune de ses ap­pa­ri­tions.

Stra­to­sphé­rique, Bosse, lui qui ar­ri­vait à Londres avec très peu de cer­ti­tudes. A 25 ans, ce spé­cia­liste des in­ter­views hi­la­rantes ne fait plus rire per­sonne. Il rentre dé­sor­mais dans le cercle très fer­mé des cham­pions du monde fran­çais d’athlétisme.

Il offre, sur­tout, la pre­mière mé­daille d’or tri­co­lore de cette édi­tion lon­do­nienne. Et ça fait du bien. En hui­tième po­si­tion à mi­course, le Fran­çais est sor­ti sans pré­ve­nir pour ve­nir griller un à un tous les fa­vo­ris mon­diaux.

Un élec­tro­choc qui res­te­ra à coup sûr dans les an­nales de l’athlétisme tri­co­lore. Cha­peau Pierre Am­broise. Hier soir, il était dé­fi­ni­ti­ve­ment le Bosse...

SACRE. Dra­peau fran­çais sur les épaules, sou­rire dé­con­trac­té qui est sa marque de fa­brique, Pierre-am­broise Bosse est la nou­velle star fran­çaise de l’athlétisme.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.