Mam Jai­teh le con­qué­rant

La Montagne (Brive) - - Tulle - Ro­main Cay­la

Le nou­veau pi­vot du Li­moges CSP pré­pare en ce mo­ment sa sai­son avec un stage per­son­na­li­sé. Ac­tuel­le­ment en pleine ses­sion de tra­vail à Li­moges, il se fo­ca­lise no­tam­ment sur son shoot.

Mam Jai­teh ne laisse rien au ha­sard. L’in­ter­na­tio­nal fran­çais a contac­té l’or­ga­nisme de stage « Ar­rête la ré­pé­ti­tion, com­mence la ré­gu­la­ri­té », or­ga­ni­sé par Franck Chré­tien et Ni­co­las Gé­tin, afin d’amé­lio­rer son tir.

Pour Jai­teh, il est es­sen­tiel de conti­nuer à pro­gres­ser pour sa­tis­faire le Li­moges CSP : « Ici, je tra­vaille pour ob­te­nir un shoot plus fiable. C’est pri­mor­dial pour moi de ga­gner en ré­gu­la­ri­té. Et puis, ce­la me per­met d’ou­vrir d’autres op­tions de jeu, d’at­ti­rer les dé­fen­seurs à l’extérieur de la ra­quette en jouant sur ma vi­tesse. »

En sui­vant les con­seils de Ni­co­las Gé­tin, en­traî­neur pro­fes­sion­nel spé­cia­li­sé sur l’as­pect men­tal, le pi­vot li­mou­geaud es­père aus­si dé­cou­vrir les sec­teurs où il doit le plus tra­vailler.

« Je cherche à op­ti­mi­ser et ex­ploi­ter mon ta­lent. J’ai be­soin d’iden­ti­fier où sont mes qua­li­tés, de cla­ri­fier les zones sur les­quelles je dois plus ap­puyer. En fait, c’est sur­tout psy­cho­lo­gique », ex­plique Jai­teh. En­core très jeune (22 ans), ce­lui qu’on ap­pelle « Mam » pense qu’il est né­ces­saire de se concen­trer aus­si sur la par­tie men­tale : « C’est l’un des do­maines les plus im­por­tants. Il faut que je sois ca­pable d’ap­por­ter le plus pos­sible à l’équipe. Je sais que la pré­sence d’oli­vier Bour­gain va m’ai­der car il sau­ra m’épau­ler pour ti­rer le meilleur de moi. » « Le pu­blic peut me don­ner des ailes »

Si Jai­teh se dé­pense au­tant, c’est aus­si parce qu’il sou­haite ré­pondre à la confiance de ses di­ri­geants et sa­tis­faire le bouillant pu­blic li­mou­geaud.

« Nous avons beau­coup d’am­bi­tions. Il faut re­don­ner au CSP ce qu’il mé­rite. Et puis, c’est une at­mo­sphère as­sez chaude. Le pu­blic de Beau­blanc peut être très dur. Je veux vrai­ment qu’il m’adopte car je sais qu’il est exi­geant mais qu’il peut me don­ner des ailes. »

Ce stage est éga­le­ment l’oc­ca­sion pour le pi­vot de s’ac­cli­ma­ter à sa nou­velle ville : « Je suis ar­ri­vé il y a quatre jours à Li­moges. Ici, c’est très calme. Ça n’a rien à voir avec la ré­gion pa­ri­sienne où j’ai gran­di. Ce­la me per­met de me concen­trer uni­que­ment sur le bas­ket, de m’iso­ler un peu pour res­ter fo­ca­li­sé sur mes ob­jec­tifs. »

Mam Jai­teh semble être in­ves­ti d’une mis­sion pour le CSP. « Ce stage, c’est l’oc­ca­sion de re­trou­ver des sen­sa­tions. Je me connecte pour avoir le bon état d’es­prit. Je suis en mode con­qué­rant, je veux al­ler cher­cher des ré­sul­tats, et ne pas at­tendre qu’ils ar­rivent », lance­t­il.

Ses fu­turs ad­ver­saires sont pré­ve­nus. Sous ses airs de gen­til gar­çon, Jai­teh est ve­nu pour s’im­po­ser avec Li­moges.

BOSSEUR. Mam Jai­teh veut amé­lio­rer son shoot et sa ca­pa­ci­té à prendre de la vi­tesse. PHO­TO ÉRIC RO­GER

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.