Les dos­siers des sept an­nées à ve­nir

La Montagne (Brive) - - Sports -

D’ici au 2 août 2024, date de la cé­ré­mo­nie d’ou­ver­ture des JO pa­ri­siens au Stade de France, de nom­breux dos­siers et quelques pièges at­tendent le co­mi­té d’or­ga­ni­sa­tion qui se­ra consti­tué dé­but 2018 et pré­si­dé par To­ny Es­tan­guet.

La gou­ver­nance. L’una­ni­mi­té qui a pré­si­dé à la no­mi­na­tion du triple cham­pion olym­pique de ca­noë ne doit pas mas­quer les ma­noeuvres en cou­lisses. As­so­ciés dans la can­di­da­ture, le mou­ve­ment spor­tif re­pré­sen­té par le Co­mi­té na­tio­nal olym­pique (CNOSF), l’état et ses mi­nistres, la Ville de Pa­ris et sa maire, la Ré­gion et ses pré­si­dents suc­ces­sifs, ont tou­jours af­fi­ché une belle uni­té.

Mais la donne pour­rait chan­ger. « On sent dé­jà la vo­lon­té des po­li­tiques de re­prendre la main sur le dos­sier en pro­fi­tant des quelques mois du­rant les­quels le co­mi­té de can­di­da­ture va se muer en co­mi­té d’or­ga­ni­sa­tion (Co­jo) », confie ain­si un proche du dos­sier.

Pa­ral­lè­le­ment se met­tra en place le So­li­deo, char­gé de su­per­vi­ser la li­vrai­son des équi­pe­ments (vil­lages et centre nau­tique). Pré­si­dé par Anne Hi­dal­go, la maire de Pa­ris, la So­li­deo se­ra do­tée de 60 mil­lions d’eu­ros et as­so­cie­ra la présidente de la Ré­gion, Valérie Pé­cresse, res­pon­sable elle de la bonne li­vrai­son des tran­sports dont l’ex­ten­sion est pro­gram­mée par ailleurs dans le cadre du pro­jet du Grand Pa­ris. Les tra­vaux et leurs fac­tures. Ils sont, et ce fut l’un des ar­gu­ments ma­jeurs du dos­sier, re­la­ti­ve­ment li­mi­tés. Le Vil­lage des ath­lètes et le centre aqua­tique sont les deux plus grosses pièces à construire et leurs tra­vaux sont pré­vus pour dé­bu­ter en 2019 pour li­vrai­son res­pec­ti­ve­ment en 2024 et 2023.

Une se­conde Are­na, plus pe­tite que l’his­to­rique, se­ra éga­le­ment construite à Ber­cy. En­fin, nombre d’ins­tal­la­tions exis­tantes se­ront ré­no­vées dans l’op­tique des Jeux comme le stade de France ou la nef du Grand Pa­lais.

Alors que le Co­jo est abon­dé par des fonds pri­vés (1,45 mil­liard du CIO) et les re­cettes is­sues de la billet­te­rie et du spon­so­ring, le bud­get dé­vo­lu aux in­fra­struc­tures est fi­nan­cé par de l’ar­gent pu­blic, no­tam­ment 1 mil­liard de l’état et 500 mil­lions d’eu­ros des col­lec­ti­vi­tés ter­ri­to­riales. Les spon­sors et les billets. Le Co­jo a dé­jà le droit de chas­ser ses fu­turs par­te­naires mais il ne pourra les af­fi­cher et en tou­cher les di­vi­dendes qu’au 1er jan­vier 2019.

D’ici là, et jus­qu’à la veille des Jeux, Pa­ris­2024 de­vra avoir sé­duit une tren­taine de spon­sors ­ le nombre ha­bi­tuel pour les der­nières édi­tions ­ qui vien­dront abon­der le bud­get du Co­jo pour un mon­tant es­pé­ré d’un mil­liard d’eu­ros.

Un autre mil­liard est at­ten­du des ventes de billets qui com­men­ce­ront dès 2022 avec des prix plan­cher de 15 eu­ros.

J0 2024. To­ny Es­tan­guet pi­lo­te­ra le co­mi­té char­gé de me­ner à bien l‘or­ga­ni­sa­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.