On a man­gé à la can­tine pour la Se­maine du goût

La Montagne (Brive) - - La Une - Ma­ryne Le Goff brive@cen­tre­france.com

Pour la Se­maine du goût, j’ai man­gé avec les éco­liers de l’école pri­maire Jules-fer­ry. Au me­nu : des plats qui n’ont pas ra­vi grand monde.

Qui dit Se­maine du goût, dit nou­velles sa­veurs. Alors pour éveiller mes pa­pilles, j’ai man­gé à la can­tine de l’école Jules­fer­ry.

Mar­di, 12 heures. Le ca­mion de li­vrai­son n’est pas ar­ri­vé à l’heure, en­gen­drant un re­tard au ni­veau du ser­vice. Trop oc­cu­pés à cou­rir dans tous les sens, les en­fants ne semblent pas s’en rendre compte. Moi, si. J’ai le ventre qui com­mence à gar­gouiller.

À la carte ce 10 oc­tobre, un me­nu un peu spé­cial pour faire dé­cou­vrir de nou­velles sa­veurs aux en­fants : potiron râ­pé crème ci­bou­lette, rô­ti de veau, purée de bet­te­rave, tomme et ba­nane. Au­tant dire que l’en­trée et la purée de bet­te­raves ne m’en­chantent pas vrai­ment. Je vais prendre sur moi, faire bonne fi­gure et tout goû­ter pour im­pres­sion­ner mes co­pains de re­pas : Za­bou, en classe de CE1, Lily, El­sie, Louise, Léo­nie, Yri­na et Romain, en CP.

Dans la can­tine, nous sommes une soixan­taine à man­ger. En­fants et agents de ser­vice com­pris. Ça braille, ça ri­gole, ça dis­cute et ça tire la tête quand le potiron râ­pé est po­sé sur les tables en même temps que le fro­mage. À Jules­fer­ry, on com­mence par les pro­duits lai­tiers « parce que si on nous le met à la fin du re­pas, on ne le mange pas », m’in­dique Za­bou. Ici, tout le monde doit goû­ter chaque plat. Lily a droit à une pe­tite cuillère d’en­trée. « Ça res­semble à des carottes râ­pées mais ça n’a pas le même goût », re­marque Léo­nie. Per­son­nel­le­ment, je trouve que ça manque de sel. Je n’ar­rive pas à ter­mi­ner et fais comme tout le monde : je vide mes restes dans la bar­quette des­ti­née à ce­la.

« J’aime pas le gras »

Les agents de ser­vice, aux aguets, ar­rivent avec le rô­ti de veau et la purée de bet­te­raves. Les pe­tits yeux de mes ca­ma­rades s’ap­prochent et lors­qu’ils dé­couvrent le conte­nu, les sou­rires s’ef­facent. « Beurk ! », lancent­ils en choeur. Je sou­ris mais n’en pense pas moins. La purée a une cou­leur qui ne m’ins­pire pas confiance et le rô­ti de veau est plein de gras. Les pe­tits n’ar­rivent pas à cou­per leur viande tant elle est élas­tique. « J’aime pas le gras », lance Louise. Je la sou­tiens à 100 % car moi non plus ! « Même si je n’aime pas la viande, j’en mange quand même », ren­ché­rit Yri­na.

Les as­siettes sont à peine tou­chées au mo­ment de dé­bar­ras­ser. « Vous avez ai­mé ce re­pas ? » Seule Léo­nie ré­pond à l’af­fir­ma­tive. Pour le reste, des « non » ca­té­go­riques et un pe­tit « bof ». « Qu’est­ce que vous avez le plus ai­mé ? » Les ré­ponses peinent à ve­nir mais ce se­ra fi­na­le­ment « la ba­nane » pour Za­bou et « la viande » pour Yri­na. Les autres ne se pro­noncent pas. Ce deuxième re­pas de la Se­maine du goût n’a pas fait l’una­ni­mi­té. Les éco­liers rêvent de frites, nug­gets, piz­zas, ham­bur­gers… Moi aus­si parce que j’ai en­core faim au vu du peu de nour­ri­ture in­gur­gi­té.

La purée de bet­te­raves ne fait pas l’una­ni­mi­té

PHOTO PAS­CAL PERROUIN

DÉ­GUS­TA­TION. Le potiron n’a pas ra­vi mes ca­ma­rades de table, ni les autres en­fants. À vue d’oeil, ils pen­saient man­ger des carottes râ­pées.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.