Un nou­veau chef aux four­neaux de l’ima­gi­naire

La Montagne (Brive) - - La Une - Ma­ryne Le Goff brive@cen­tre­france.com

« Gar­der les cinq étoiles de L’ima­gi­naire »

Thi­baut Pey­roche d’ar­naud prend la suite de Fran­çois Adam­ski aux four­neaux du res­tau­rant étoi­lé l’ima­gi­naire, à Ter­ras­son, en Dor­dogne.

Il vou­lait « re­ve­nir dans (sa) ré­gion », c’est chose faite. De­puis le 4 oc­tobre, Thi­baut Pey­roche d’ar­naud a pris les rênes des four­neaux de L’ima­gi­naire, à Ter­ras­son. Tout comme son pré­dé­ces­seur, Fran­çois Adam­ski, il prend le poste de chef exé­cu­tif. Le chef pé­ri­gour­din cha­peaute dé­sor­mais les équipes des res­tau­rants de la fa­mille Sa­tin, à sa­voir le res­tau­rant ter­ras­son­nais, mais aus­si ce­lui de Pau, la Villa Na­varre.

Avant d’at­ter­rir en Dor­dogne, Thi­baut Pey­roche d’ar­naud a beau­coup tra­vaillé. Et voyagé. Après des études au sein de l’école Fer­ran­di à Pa­ris, le Ha­vard de la Gas­tro­no­mie, il a tra­ vaillé dans un pa­lace sur la Côte d’azur, puis a ou­vert son propre res­tau­rant, La Table de l’hor­loge, à Saint­quen­tin­la­po­te­rie (Gard). Pen­dant sept ans il a com­pris « les ef­forts à faire » et a dé­cro­ché sa pre­mière étoile. « J’ai en­suite tra­vaillé pour les frères Pour­cel en tant que chef exé­cu­tif, puis à Ge­nève, en Tunisie et en Po­ly­né­sie ». En juin 2017, le chef étoi­lé est ar­ri­vé à Pau, à la Villa Na­varre.

Toutes ces ex­pé­riences l’ont fait de­ve­nir, peu à peu, ma­na­ger. « À Tu­nis j’ai ap­pris à gé­rer six points de vente, ra­conte­t­ il. Tout ça a construit ma per­son­na­li­té et ma cui­sine ». Des points forts qui ont tout de suite plu aux gé­rants des éta­blis­se­ments ter­ras­son­nais et pa­lois lors­qu’il a pos­tu­lé pour le poste de chef exé­cu­tif. Mais pas que. « Le chef a la même vi­sion que nous, ex­plique Cé­cile Sa­tin. Il a tout de suite com­pris ce que l’on sou­hai­tait avoir dans nos as­siettes ». Puisque Thi­baut Pey­roche d’ar­naud ne se­ra pas tous les jours à Ter­ras­son [il se­ra la moi­tié du mois à Pau, N.D.L.R.], il a re­cru­té Franck Fuchs comme chef de cui­sine.

Nou­velle carte

Qui dit nou­veau chef, dit nou­velle carte. Les as­siettes des clients ont été pen­sées pen­dant près de deux se­maines par Thi­baut Pey­roche d’ar­naud. « Se­lon les pro­duits, il y au­ra des plats clas­siques comme ori­gi­naux », in­dique­t­il. Fois gras rô­ti aux figues épi­cées, noi­sette de veau au poivre du Pen­jab, châ­taigne aux par­fums d’agrumes… Ces plats, il a fal­lu que l’équipe ap­prenne à les cui­si­ner. Ma­na­ger, cui­si­nier et pro­fes­seur. Triple casquette.

Pour sa nou­velle mis­sion, le nou­veau chef exé­cu­tif s’est don­né deux ob­jec­tifs clairs : « gar­der les quatre étoiles de l’hô­tel l’ima­gi­naire et dé­cro­cher une étoile Mi­che­lin avec la Villa Na­varre ».

PHOTO FRÉ­DÉ­RIC LHERPINIÈRE

ÉQUIPE. Thi­baut Pey­roche d’ar­naud (à droite) tra­vaille avec quatre cui­si­niers à L’ima­gi­naire dont Franck Fuchs, le chef qu’il a re­cru­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.