Les em­ployés de La Poste pour­suivent la grève

La Montagne (Brive) - - La Une - Ma­ryne Le Goff brive@cen­tre­france.com

Deux heures de dis­cus­sion pour rien

Une tren­taine d’em­ployés de La Poste s’est ras­sem­blée, de­vant le centre de tri d’ussac, hier, et a ren­con­tré la di­rec­tion. Les sa­la­riés ont dé­ci­dé de re­con­duire le mou­ve­ment de grève.

Le mou­ve­ment de grève à la Poste conti­nue. En­ta­mé par les fac­teurs de Larche lun­di der­nier, il est re­joint de­puis hier par le centre de tri d’ussac. Une tren­taine de pos­tiers s’est ras­sem­blée à Ussac pour dé­non­cer les condi­tions de tra­vail. Le per­son­nel dé­nonce un manque criant d’ef­fec­tif afin que les tour­nées soient as­su­rées du mieux pos­sible, mais re­ven­dique aus­si de ne plus être obli­gés de ve­nir tra­vailler sur des jours de re­pos pour as­su­rer le ser­vice mi­ni­mal.

Après avoir de­man­dé plu­sieurs fois une ren­contre avec la di­rec­tion, les gré­vistes ont pu ren­con­ trer le fu­tur di­rec­teur du centre de tri d’ussac et le sous­di­rec­teur de la ré­gion, vers 15 heures. Il au­ra fal­lu plus de deux heures de dis­cus­sion pour abou­tir à… rien.

« Le mou­ve­ment est re­con­duit, lance, Jean­fran­çois Chau­dière, dé­lé­gué syn­di­cal à la CGT. La di­rec­tion nous a dit que les moyens mis en place sont cor­rects ».

Sauf que pour les em­ ployés de La Poste, de­puis la ré­or­ga­ni­sa­tion faite en 2016, rien ne va plus. « Nous sommes en sou­sef­fec­tif, in­dique Thier­ry Cha­zal de l’union syn­di­cale So­li­daires. À Ussac nous sommes 8­9 et nous de­vrions être 12 pour que les tour­nées soient as­su­rées comme il faut ».

Ce manque de per­son­nel oblige les sa­la­riés à ef­fec­tuer de nom­breuses heures sup­plé­men­taires cha­ que mois. « On nous a dit qu’on ne nous les paye­rait pas car nous n’avons au­cune rai­son d’en faire, s’agace le dé­lé­gué de la CGT. On nous a écou­tés en di­sant “oui oui” à nos re­ven­di­ca­tions pour au fi­nal avoir un non ca­té­go­rique ».

Mé­con­tents, les em­ployés de La Poste ont dé­ci­dé de conti­nuer la grève pour une « du­rée illi­mi­tée ».

PHOTO F. LHERPINIÈRE

PAR­TI­CI­PA­TION. Les pos­tiers étaient une tren­taine de sa­la­riés à ma­ni­fes­ter.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.