Les élus de Li­moges Bleu Ma­rine re­laxés

Ils étaient pour­sui­vis pour pro­vo­ca­tion à la haine ra­ciale

La Montagne (Brive) - - Limousin L'actu - F.L.

Ce site, dé­ve­lop­pé par l’oni­sep, en lien avec le mi­nis­tère de l’edu­ca­tion na­tio­nale et de la Jeu­nesse, le mi­nis­tère de l’en­sei­gne­ment su­pé­rieur, de la Re­cherche et de l’in­no­va­tion, a pour ob­jec­tif de four­nir des re­pères et des res­sources d’in­for­ma­tion aux élèves de 2e, les­quels se­ront les pre­miers à tes­ter le nou­veau bac­ca­lau­réat dont la pre­mière pro­mo­tion doit sor­tir en 2021. Il pro­pose 5 étapes « à la carte » dont cha­cun se sai­si­ra dans l’ordre qui lui convient. Au fi­nal, ce site doit per­mettre aux élèves d’ap­pré­hen­der la ré­forme du bac 2021, de se fa­mi­lia­ri­ser avec le monde pro­fes­sion­nel, d’avoir une idée plus pré­cise des for­ma­tions post­bac et de leurs débouchés et de s’en­ga­ger dans la for­ma­li­sa­tion de leur pro­jet d‘orien­ta­tion pour l’en­trée en 1re et après. ■

Pour­sui­vis pour pro­vo­ca­tion à la haine ra­ciale, Vincent Gé­rard et Ch­ris­tine Marty, les deux élus du groupe Li­moges Bleu Ma­rine au con­seil mu­ni­ci­pal de Li­moges, ont été re­laxés pour un pro­blème de pro­cé­dure.

Dans une tri­bune du ma­ga­zine mu­ni­ci­pal Vivre à Li­moges, ils avaient fait état d’une al­ter­ca­tion au CHU de Li­moges entre une em­ployée de l’hô­pi­tal et « un de nos nou­veaux ha­bi­tants, in­vi­tés par nos gou­ver­nants, lo­gés, nour­ris, blan­chis, ai­dés, soi­gnés, le tout gra­tui­te­ment, avec en prime un peu d’ar­gent de poche ». Et les élus po­saient cette ques­tion : « De­vrait­on pré­pa­rer nos épouses et nos filles à su­bir comme à Co­logne et dans d’autres villes al­le­mandes des viols col­lec­tifs, les hu­mi­lia­tions et les vio­lences sous cou­vert d’une France terre d’ac­cueil ? »

La Li­cra avait por­té plainte. En juin, le tri­bu­nal avait pro­non­cé la nul­li­té des ci­ta­tions. Le par­quet avait néan­moins dé­ci­dé de re­lan­cer l’af­faire et de conti­nuer les poursuites. Une nou­velle au­dience s’est te­nue le 30 oc­tobre der­nier. Mais le tri­bu­nal a es­ti­mé ce 9 no­vembre que le dé­lai de pres­crip­tion de trois mois en ma­tière de droit de la presse, por­té à un an pour le dé­lit de pro­vo­ca­tion à la haine ra­ciale, avait dé­bu­té au mo­ment de la pu­bli­ca­tion, en jan­vier 2017, et se ter­mi­nait en jan­vier 2018. L’af­faire n’a donc pas été tran­chée sur le fond. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.