Der­rière l’ar­moire, l’ex­cel­sior

Les pré­misses de la guerre

La Montagne (Brive) - - Brive Pays De Larche Et Vézère Ardoise -

Charles Gam­ba­ri­ni, un ar­ti­san d’art, a dé­cou­vert que der­rière une vieille ar­moire avaient été col­lées des pages du jour­nal l’ex­cel­sior, ra­con­tant les pré­misses de la Grande Guerre.

Les com­mé­mo­ra­tions du cen­te­naire de la Grande Guerre per­mettent par­fois de faire d’étranges dé­cou­vertes. Charles Gam­ba­ri­ni, maître ar­ti­san et ébé­niste d’art de­puis 1961, bien connu dans la ré­gion, dont l’ac­ti­vi­té pro­fes­sion­nelle est éta­blie en bord de la route de Ma­le­mort vers Sain­teFé­réole, a dé­cou­vert ré­cem­ment qu’il dé­te­nait un tré­sor fixé der­rière une ar­moire ache­tée il y a 20 ans, pro­ve­nant du châ­teau d’ayen en Cor­rèze.

Une émis­sion té­lé­vi­sée a été à l’ori­gine de ce bru­tal re­tour de mé­moire ; en ef­fet quand son re­gard pas­sion­né par cette pé­riode de l’his­toire, se po­sa sur la cou­ver­ture d’un jour­nal nom­mé « Ex­cel­sior », sa mé­moire a fait « tilt », il avait dé­jà vu ce nom­là quelque part. Après avoir fait le tour de son ma­ga­sin et son ate­lier, il consta­ta avec émoi que les pages d’un jour­nal de sep­tembre 1912 étaient fixées à l’ar­rière de son ar­moire pour la pro­té­ger contre les pu­naises de lit. À l’époque, c’était une des pa­rades bien connues pour contrer ces bêtes nui­sibles. Il est utile de pré­ci­ser que le pre­mier nu­mé­ro de l’ex­cel­sior est pa­ru le 16 no­vembre 1910. L’EX­cel­sior oc­cu­pa une place par­ti­cu­lière au sein de la presse fran­çaise jus­qu’en 1940. Il consa­cra en ef­fet un es­pace im­por­tant à l’image et plus par­ti­cu­liè­re­ment à la pu­bli­ca­tion de pho­to­gra­phies. ■

CHARLES GAM­BA­RI­NI FACE À SA DÉ­COU­VERTE. Un jour­nal re­la­tant les évé­ne­ments de 1912 et les pré­misses de la Grande Guerre, de­vient une pro­tec­tion contre les nui­sibles. Une ga­geure !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.