Plus que quelques jours pour dé­cou­vrir l’ex­po­si­tion Ma­zar

L’ex­po­si­tion « Ma­zar : temps épar­pillés, l’es­sence se­crète des choses » est en­core vi­sible une di­zaine de jours, en ac­cès libre, aux Écu­ries, au jar­din des Carmes. Un coup d’oeil sur une col­lec­tion et une pro­duc­tion éton­nante.

La Montagne (Cantal) - - LA UNE - Ma­rie-ed­wige He­brard

En par­tant du prin­cipe, peut­être, que nul n’est pro­phète en son pays, le mu­sée d’art et d’ar­chéo­lo­gie a ima­gi­né une ex­po­si­tion qui met à l’hon­neur un ar­tiste can­ta­lien si ce n’est igno­ré, en tout cas mé­con­nu des Can­ta­liens : Mar­cel Ma­zar.

Les Écu­ries, au jar­din des Carmes, ac­cueillent une ré­tros­pec­tive de son tra­vail pic­tu­ral et li­tho­gra­phique (*). Une fa­çon de mieux cer­ner l’oeuvre de cet ar­tiste au fil d’une cen­taine de ses oeuvres et poé­sies, is­sues de col­lec­tions pri­vées, à l’ex­cep­tion des deux ta­bleaux of­ferts à la mu­ni­ci­pa­li­té de Mau­riac par un couple de col­lec­tion­neurs suisses en 2017.

« Une pein­ture de la len­teur et de la mi­nu­tie »

Sa pein­ture os­cille entre fi­gu­ra­tion et abs­trac­tion même si, ja­mais en­fer­mé dans un style par­ti­cu­lier, Mar­cel Ma­zar a re­nou­ve­lé sans cesse son style. Chez lui, la com­po­si­tion, la ma­tière, la lu­mière et les cou­leurs do­minent. Se­lon les pé­riodes de sa vie et de ses be­soins, il pro­ dui­sait sur com­mande des por­traits, des pay­sages et des de­meures.

« Ses com­po­si­tions af­fichent sou­vent des va­ria­tions do­mi­nantes de bleus, sans doute sa cou­leur de pré­di­lec­tion. C’était un peintre de la len­teur et de la mi­nu­tie », ex­plique Brigitte Lé­pine, com­mis­saire de l’ex­po­si­tion au­rilla­coise, di­rec­trice ad­jointe des mu­sées.

Quelques pré­sen­ta­tions pu­bliques ont mar­qué sa vie d’ar­tiste. Il avait, no­tam­ment, dé­jà po­sé cer­taines de ses toiles à Au­rillac, et dé­jà aux Écu­ries, lors d’ex­po­si­tion col­lec­tive. Il s’était ain­si as­so­cié à ses amis ar­tistes Lhuillier, Sa­ba­tier et Ver­dal lors d’ex­po­si­tions ini­tiées par le mu­sée d’art d’au­rillac, en 1987 et en 2001, pour l’ex­po­si­tion « Michel Four et ses amis ».

COM­PLÉ­MEN­TAIRE. Outre les li­tho­gra­phies, deux films sont pro­je­tés pen­dant l’ex­po­si­tion. PHO­TO LOUIS FAYET

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.