Pla­co­mu­so­phile au quo­ti­dien

Quand il en parle, ses yeux de­viennent tout ronds et brillent, comme des cap­sules de cham­pagne. Mor­du par le vi­rus lors d’un ma­riage, Michel Hu­go­nenc pos­sède main­te­nant plus de 4.000 pièces.

La Montagne (Cantal) - - AURILLAC -

L’his­toire est im­pro­bable : lors d’un ma­riage, il y a huit ans, Michel Hu­go­nenc est pres­sé d’ou­vrir une bouteille de cham­pagne. Il s’aper­çoit alors qu’il y a dif­fé­rents des­sins sur les cap­sules. Pas le temps de ru­mi­ner sa dé­cou­verte, son voi­sin de table est jus­te­ment pla­co­mu­so­phile.

Der­rière ce nom im­pro­bable, une pas­sion par­ti­cu­lière : les cap­sules de cham­pagne. Le mi­lieu est bien ré­glé, et tous l es deux ans une « bible » sort, re­le­vant toutes les cotes de toutes les pièces dis­po­nibles. Ar­mé de l’ou­vrage, il se lance : « C’est im­pos­sible de ter­mi­ner une col­lec­tion, ex­plique­t­il, pen­ché sur le guide où les cap­sules qu’il pos­sède sont sur­li­gnées en jaune. Il fau­drait être re­trai­té, ça prend énor­mé­ment de temps… »

Sans in­ves­tis­se­ment fi­nan­cier

De­puis 2009, le col­lec­tion­neur a ras­sem­blé 4.000 pièces dif­fé­rentes, avec une contrainte : pas ques­tion de sor­tir le ché­quier. Les cotes des cap­sules sont pour­tant re­la­ti­ve­ment basses, de quelques di­zaines de cen­times jus­qu’à une ving­taine d’eu­ros. Mais le quin­qua­gé­naire veut s’en sor­tir uni­que­ment en échan­ geant ses doubles : « C’est in­té­res­sant de payer 10 € pour avoir une sé­rie com­plète, c’est vrai. Mais ma pas­sion, c’est de dé­cou­vrir la pièce qui me manque. » Pour se lan­cer, c’est « sys­tème D ». Il de­mande à tous ses amis d’ou­vrir l’oeil et les poches quand ils vont à un ma­riage par exemple, et ré­cu­père ain­si des cap­sules pour ali­men­ter sa pas­sion.

Di­manche 24 sep­tembre, il se­ra au sa­lon des col­lec­tion­neurs, à la halle de Les­cu­dilliers. Au­tour d’une table, il échan­ge­ra ses doubles avec des ha­bi­tués, « pour une di­zaine de pièces, ce­la peut me prendre une jour­née ! » Il ap­por­te­ra aus­si une sé­rie de doubles à dis­tri­buer gra­tui­te­ment. Mais, sur­tout, il se­ra dis­po­nible pour en re­ce­voir… Si ja­mais vous al­lez à un ma­riage d’ici là, vous sa­vez ce qu’il vous reste à faire. En fai­sant at­ten­tion : une rayure sur la cap­sule, et c’est la dé­cote as­su­rée…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.