Ju­gé un an après la course-pour­suite

Per­sonne n’a ou­blié cet ac­ci­dent sur le fau­bourg Saint-jean, au Puy-en-ve­lay. C’était il y a un an presque jour pour jour.

La Montagne (Cantal) - - RÉGION -

La 31e édi­tion des fêtes Re­nais­sance du Roi de l’oi­seau ve­nait de s’ache­ver quand, vers 19 h 15, le di­manche, une pe­tite mo­to de 50 cm³ et un Peu­geot Part­ner de la gen­dar­me­rie étaient en­trés en col­li­sion à hau­teur de la Com­man­de­rie Saint­jean.

Ain­si avait pris fin la ca­vale du jeune pilote qui avait bous­cu­lé un militaire pour échap­per à un contrôle rou­tier, à une di­zaine de ki­lo­mètres de là, à Cordes ( hos­pi­ta­li­sa­tion qu’il avait pu être in­ter­ro­gé par les po­li­ciers. Pourquoi avoir pris la fuite ? Pourquoi avoir re­fu­sé d’ob­tem­pé­rer ? Pourquoi avoir pris au­tant de risques pour échap­per aux mi­li­taires ? Beau­coup de ques­tions et une ré­ponse toute bête : l’ado­les­cent rou­lait avec un en­gin non­conforme…

Fal­lait­il l’ar­rê­ter à tout prix ? Sans doute pas, mais les ré­ser­vistes l’igno­raient. Ce soir­là, der­nier jour des fêtes du Roi de l’oi­seau, le com­por­te­ment du jeune pilote, por­teur d’un sac à dos, sem­blait très sus­pect.

Les gen­darmes à bord du Peu­geot Part­ner avaient alors mis tout en oeuvre pour stop­per la course folle du mo­tard, qui n’avait pas hé­si­té à com­mettre des in­frac­tions rou­tières et à mettre en dan­ger pié­tons et au­to­mo­bi­listes pour ten­ter de les se­mer.

Clas­sée sans suite

Aux yeux de la justice, au­cune faute n’a été com­mise par les mi­li­taires. Après enquête de po­lice, l’af­faire a été clas­sée sans suite par le par­quet du Puy­en­ve­lay. En re­vanche, d’après Me Sou­lier, la fa­mille du jeune pilote en­vi­sa­ge­rait de por­ter plainte.

L’ado­les­cent, de son cô­té, a été ju­gé mer­cre­di par le tri­bu­nal pour en­fants du Puy­en­ve­lay. Compte te­nu de son jeune âge, il a été condam­né à quatre mois de pri­son avec sur­sis, as­sor­tis d’une mise à l’épreuve d’une du­rée de deux ans.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.