Au plus près des Can­ta­liens

Pour son der­nier ou­vrage, Da­niel Bru­gès a col­la­bo­ré avec le pho­to­graphe Ma­thieu Ches­sel. Pour une ba­lade au­tour des es­sences du dé­par­te­ment : ses pay­sages, et ses gens.

La Montagne (Cantal) - - CANTAL -

Un an après

qui épou­sait la ru­ra­li­té dans son en­semble, Da­niel Bru­gès re­tourne à son Can­tal fé­tiche pour un beau livre à pa­raître sa­me­di. Tout est parti de la ren­contre avec Ma­thieu Ches­sel, l ors de l a fête du fau­chage à Mar­ce­nat.

« Il te­nait un stand de cartes pos­tales, j’ai eu un coup de coeur. Je lui ai dit que je mon­tre­rais son tra­vail à mon édi­teur, et là en­core, coup de coeur. On nous a com­man­dé un livre, car dans le ca­ta­logue, ce­la fai­sait un mo­ment que rien n’était sor­ti sur le Can­tal. »

Dé­butent alors deux an­nées de tra­vail com­mun. Où l’un en­traîne l’autre, et vice­ver­sa. Ain­si, la pre­mière par­tie, dé­diée aux treize pays, c’est Da­niel Bru­gès qui l’ini­tie. « J’ai beau­coup de mal à pho­to­gra­phier la nature, re­con­naît Ma­thieu Ches­sel, alors j’ai un peu lais­sé traî­ner. » Or, comme ex­plique l’au­teur : « Il fal­lait les treize pays, pour mé­na­ger toutes les sus­cep­ti­bi­li­tés. » À l’in­verse, pour­suit ce der­nier « cer­tains cha­pitres sont nés d’une photo de Ma­thieu. Ce­lui sur les gestes, par exemple. »

Un dia­logue entre images et mots

De ce dia­logue entre images et mots est né un livre à part. As­sez dé­struc­tu­ré, puis­qu’on na­vigue de dic­tons en odes aux ta­bliers des grands­mères, de la sta­bu­la­tion aux gar­diennes d’églises… « J’ai es­sayé d’écrire sur tout ce qui fait la spé­ci­fi­ci­té du Can­tal ru­ral, re­prend Da­niel Bru­gès. Sans nos­tal­gie, sans pas­séisme, dans un style lé­ger, avec comme fil rouge le quo­ti­dien de la vie ici. »

Le tout ap­puyé par les cli­chés de Ma­thieu Ches­sel, au plus près de leurs su­jets : « J’ai tra­vaillé es­sen­tiel­le­ment sur des gens que je connais­sais, ce qui m’a per­mis de tou­cher à leur in­ti­mi­té, c’est ce qui me pas­sionne. » Et ça se sent. Car les illus­tra­tions comme le verbe trans­pirent la ten­dresse pour ce qui fait l’âme du Can­tal.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.