Fé­line, faon res­ca­pé et choyé

La fa­mille Ray­nal, de Sa­nègre, compte de­puis quatre mois une nou­velle ve­nue, peu com­mune. Une ar­ri­vée digne d’un conte, qu’elle nous a ra­con­té.

La Montagne (Cantal) - - SAINT - FLOUR -

Tout a com­men­cé en mai der­nier. Bas­tien Ray­nal, agri­cul­teur et fils de la fa­mille, se rend dans son pré afin de faire les clô­tures. Sa pre­mière ren­contre avec celle qui de­vien­dra Fé­line. Il dé­couvre ce jeune faon, mais ne l’ap­proche pas, pen­sant que la biche ne doit pas être loin. Il in­ter­rompt son tra­vail afin de ne pas per­tur­ber la mère et le nou­veau né. Mal­gré tout, en ren­trant le soir, il ra­conte sa ren­contre à sa fa­mille.

Le len­de­main, Re­né, agri­cul­teur et père de la fa­mille, re­tourne dans le pré afin de fi­nir le tra­vail. Le faon est tou­jours là, il n’a pas bou­gé et semble très mal en point. Il com­prend ra­pi­de­ment que la biche n’est plus là et a lais­sé son pe­tit. Il dé­cide de ra­me­ner l’ani­mal af­fai­bli chez lui. Sa femme, Lau­rence, ne lui cache pas son éton­ne­ment. « Quand je l’ai vu arr iver, j’étais sur­prise, je lui ai de­man­dé ce qu’il vou­lait faire. Nous avons mis le faon sous des lampes UV, et nous avons es­sayé de le nour­rir. Mais pour être hon­nête, nous ne pen­sions pas qu’elle pas­se­rait la nuit. »

Bien­tôt en parc

Mais l’ani­mal re­prend du poil de la bête. « Quand nous avons vu qu’elle sur­vi­vrait, nous avons tout de suite pré­ve­nu les gardes, car nous n’avons pas le droit d’avoir un tel ani­mal chez nous. Ils nous ont au­to­ri­sés à la gar­der », ex­plique Lau­rence. Ils ont éga­le­ment dé­ci­dé de la bap­ti­ser Fé­line, amie faon du cé­lèbre Bam­bi.

De­puis un peu plus de quatre mois, Fé­line est bi­chon­née par Lau­rence et Li­sa, sa fille, mais aus­si par Eu­gé­nie, la grand­mère. La fa­mille a adop­té la fu­ture biche, et ré­ci­pro­que­ment. « J’ai­me­rais la gar­der mais il fau­drait avoir un bâ­ti­ment adap­té. Nous avons pris les de­vants, et contac­té des parcs ani­ma­liers. »

D’ici une quin­zaine de jours, Fé­line de­vra quit­ter sa fa­mille adop­tive, pour re­trou­ver ses congé­nères au sein du parc ani­ma­lier de Saint­hu­ber t, dans l’avey­ron.

La fa­mille a pré­vu d’al­ler rendre vi­site à Fé­line, membre à part en­tière de leur tri­bu.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.