La Ro­chelle dans le grand bain

Le grand saut dans l’« in­con­nu ». Sur­prise de la der­nière sai­son de Top 14, le Stade Ro­che­lais va connaître pour la pre­mière fois de son his­toire la Coupe d’eu­rope, de­main aux Har­le­quins, avec l’am­bi­tion d’al­ler le plus loin pos­sible et de pour­suivre sa p

La Montagne (Cantal) - - SPORTS -

n par­ti­ra un peu dans l’in­con­nu » mais « un in­con­nu qu’il nous tarde de dé­cou­vrir », ré­sume Pa­trice Col­la­zo, le ma­na­ger des Ma­ri­times.

Cette com­pé­ti­tion, l’an­cien pi­lier la connaît bien pour l’avoir rem­por­tée deux fois avec Tou­louse (2003, 2005) aux cô­tés de son ad­joint en charge des ar­rières, Xa­vier Gar­ba­jo­sa. Mais ce se­ra sa grande pre­mière sur le banc d’un club qu’il a fait re­mon­ter de Pro D2 en 2014 avant de l’ins­tal­ler dans l’élite.

Les Ro­che­lais ont beau faire leur en­trée sur la grande scène eu­ro­péenne sur la pointe des pieds, ils ne se fixent tou­te­fois pas de li­mites.

« On ne veut pas que les joueurs la tra­versent comme une com­pé­ti­tion de plus, un match de plus. On la joue­ra à fond. Il y au­ra à chaque fois l a meilleure équipe, la plus com­pé­ti­tive pos­sible, comme on a tou­jours fait en Top 14. On ne peut pas se per­mettre de cal­cu­ler », ajoute le ma­na­ger.

Leur bap­tême du feu au Twi­cken­ham Stoop face aux Lon­do­niens des Har­le­quins au­ra va­leur de test pour leurs am­bi­tions dans la poule 1, avant de re­ce­voir l’ul­ster à Mar­cel­de­flandre le week­end pro­chain et d’en­chaî­ner avec une double confron­ta­tion face aux Wasps en dé­cembre.

« On va voir en fonc­tion de ce match », es­time Gar­ba­jo­sa. Le ni­veau de la Coupe d’eu­rope est sen­si­ble­ment voire lar­ge­ment au­d es­sus de ce­lui du Chal­lenge eu­ro­péen, com­pé­ti­tion dans la­quelle La Ro­chelle avait été bat­tue en de­mi­fi­nale à do­mi­cile par Glou­ces­ter la sai­son der­nière (14­16).

« On va tu­toyer tout ce qui se fait de mieux en Eu­ rope. Ça va être plus dur, plus long », pré­vient l’an­cien trois­quart in­ter­na­tio­nal.

Ses joueurs, mal­gré leur in­ex­pé­rience, sont im­pa­tients de la dé­cou­vrir. « La Cham­pions Cup, je l’ai tou­jours re­gar­dée à la té­lé­vi­sion et c’est sym­pa de la dé­cou­vrir avec le Stade ro­che­lais avec qui j’ai un peu tout connu », s’en­thou­siasme le troi­sième ligne in­ter­na­tio­nal Ke­vin Gour­don, ar­ri­vé en Cha­rente­ma­ri­time en 2012.

« Nous per­mettre de gran­dir »

« On n’est pas nom­breux à l’avoir jouée dans le groupe, cette com­pé­ti­tion. Men­ta­le­ment, ça va être dur de pas­ser d’une com­pé­ti­tion très in­tense à une autre mais je pense qu’on est ca­pable de le faire. Ça peut nous faire bi­zarre puisque l’on est un peu dans l’in­con­nu, mais tout ce que l’on a vé­cu l’an der­nier (

va nous ser­vir », as­sure­t­il.

Et quoi qu’il ar­rive, « ça va nous per­mettre de gran­dir ». En­core un peu plus.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.