La com­mis­sion donne son feu vert

Me­sure la plus contro­ver­sée du bud­get 2018, la trans­for­ma­tion de L’ISF en im­pôt sur le seul pa­tri­moine im­mo­bi­lier a été vo­tée hier en com­mis­sion à l’as­sem­blée, avec des re­touches sur les biens os­ten­ta­toires, mal­gré de vives op­po­si­tions à gauche et des rés

La Montagne (Cantal) - - FRANCE & MONDE -

L’im­pôt de so­li­da­ri­té sur la for­tune, que paient au­jourd’hui 351.000 foyers au pa­tri­moine su­pé­rieur à 1,3 mil­lion d’eu­ros, se­ra rem­pla­cé par un « im­pôt sur la for­tune im­mo­bi­lière » (IFI). Va­leurs mo­bi­lières et pla­ce­ments (ac­tions, as­su­rance­ vie…) se­ront exemp­tés. Cette ré­forme de­vrait en­traî­ner un manque à ga­gner de près de 3,2 mil­liards d’eu­ros pour l’état. En 2016, L’ISF a rap­por­té près de 5 mil­liards.

Ob­jec­tif af­fi­ché : « Orien­ter l’épargne des gros pa­tri­moines vers le fi­nan­ce­ment des en­tre­prises », comme l’a plai­dé le rap­por­teur gé­né­ral Joël Gi­raud (LREM, is­su du PRG). La gauche dé­nonce « un ca­deau aux plus grosses for­tunes de France », comme l’a fait Fa­bien Rous­sel (PCF). À l’in­verse, des dé­pu­tés du Mo­dem et de droite ont ap­pe­lé le gou­ver­ne­ment à « al­ler jus­qu’au bout » en sup­pri­mant L’ISF. L’im­pôt sur la for­tune im­mo­bi­lière les in­quiète.

Sans éteindre la po­lé­mique, les dé­pu­tés LREM ont vo­té la créa­tion, dans les deux ans, d’une mis­sion de sui­vi pour éva­luer « les ef­fets de la me­sure en terme d’in­ves­tis­se­ment dans les en­tre­prises et de ré­par­ti­tion des ri­chesses ».

Sur­tout, la ma­jo­ri­té a fait vo­ter, comme an­non­cé, des taxes sur « les signes os­ten­ta­toires de ri­chesse » ayant ali­men­té les cri­tiques. Pour Mi­chel Sa­pin (PS), « c’est du ca­che­sexe » et « on en re­vient à avant 1981 » sur les signes ex­té­rieurs…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.