« Ma vie était un cal­vaire »

Un conflit de voi­si­nage per­sis­tant a pris un tour in­quié­tant, en no­vembre 2016, à Dur­tol. Un homme de 73 ans vient d’être condam­né.

La Montagne (Cantal) - - RÉGION -

est un vieux mon­sieur voû­té qui s’avance pé­ni­ble­ment jus­qu’à la barre du tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Cler­mont­fer­rand. Pas fran­che­ment l’al­lure d’une ter­reur.

« À cause de lui, ma vie est un cal­vaire. Chaque jour, j’ai peur pour moi et pour ma fa­mille. Je suis à bout », ex­plique pour­tant son voi­sin de Dur­tol d’une voix fa­ti­guée.

Cinq balles dans le ba­rillet

L’homme égrène la liste de ses dé­boires « de­puis 2004 ». Pneus cre­vés, voi­ture rayée, pro­duits toxiques dans son po­ta­ger, car­reaux cas­sés, sacs de ci­ment éven­trés, mes­sages d’in­jures ac­cro­chés dans le ci­me­tière du bourg. « J’ai dé­po­sé plainte à chaque fois, mais comme on n’ar­rive pas à le prendre sur le fait, ça ne donne rien », sou­pire­t­il.

Le 4 no­vembre 2016, le sep­tua­gé­naire au­rait à nou­veau lan­cé des re­gards in­sis­tants et noirs à son voi­sin. Qui se se­rait en­suite pré­sen­té de­vant sa mai­son pour avoir des ex­pli­ca­tions. « C’est du men­songe, s’em­porte le pré­ve­nu. C’est lui qui m’a agres­sé en sor­tant du ci­me­tière ». « Agres­sé com­ment ? », de­mande la pré­si­dente. Ré­ponse : « Euh… en sou­riant. En se fou­tant vrai­ment de ma gueule ».

Ce jour­là, les deux pro­ta­go­nistes se re­trouvent face à face. « Il s’est tout de suite éner­vé et m’a in­sul­té, ra­conte la vic­time. Puis il s’est di­ri­gé vers sa voi­ture. Là, il a pris un sac qui conte­nait un re­vol­ver. Et il s’est mis à crier “je vais te tuer, je vais te tuer !” » Il fau­dra fi­na­le­ment l’in­ter­ven­tion d’un autre ri­ve­rain – gen­darme de pro­fes­sion – pour ra­ me­ner un sem­blant de calme.

L’arme était bel et bien ap­pro­vi­sion­née : cinq balles ont été re­trou­vées dans le ba­rillet… « Je l’avais juste mise dans ma poche pour l’in­ti­mi­der. Je pen­sais lui faire peur », mi­ni­mise le re­trai­té, chez qui sept fu­sils et une ca­ra­bine non dé­cla­rés se­ront éga­le­ment dé­cou­verts.

Le pe­tit homme reste en re­vanche éton­nam­ment vague sur les res­sorts de son hos­ti­li­té te­nace en­vers quinze ans. Ça a com­men­cé avec son père pour des his­toires de chasse ». « Je sais pas du tout pour­quoi il s’acharne sur moi, ajoute son souffre­dou­leur. Moi, je ne lui ai ja­mais rien fait. Je veux juste que tout ça s’ar­rête ».

La re­laxe plai­dée par la dé­fense est écar­tée. Le re­trai­té, ex­em­ployé de la DDE, écope de huit mois de pri­son avec sur­sis. La sanc­tion est as­sor­tie d’une sé­rie de me­sures com­plé­men­taires : re­trait du per­mis de chasse, confis­ca­tion des armes sai­sies et in­ter­dic­tion d’en dé­te­nir d’autres pen­dant cinq ans. Il de­vra en­fin ver­ser 1.500 € à sa vic­time.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.