Comment se fait le vac­cin dans une phar­ma­cie

Au préa­lable, le phar­ma­cien doit re­cueillir le consen­te­ment du pa­tient à l’aide d’un for­mu­laire. Il doit éga­le­ment vé­ri­fier qu’il entre bien dans les cri­tères de l’ex­pé­ri­men­ta­tion.

La Montagne (Cantal) - - LE FAIT DU JOUR -

Après cette étape, le phar­ma­cien peut réa­li­ser la vac­ci­na­tion pour la­quelle il s’est for­mé. L’of­fi­cine doit dis­po­ser d’un es­pace de confi­den­tia­li­té clos et d’équi­pe­ments adap­tés com­por­tant une table ou un bu­reau, des chaises et/ou un fau­teuil pour ins­tal­ler la per­sonne pour l’in­jec­tion. À l’is­sue de la vac­ci­na­tion, il dé­livre une at­tes­ta­tion de vac­ci­na­tion au pa­tient com­por­tant le nom et le nu­mé­ro de lot du vac­cin. Sauf op­po­si­tion ex­presse du pa­tient, le pro­fes­sion­nel de l’of­fi­cine in­forme le mé­de­cin trai­tant du pa­tient, de la réa­li­sa­tion de cet acte, soit par mes­sa­ge­rie sé­cu­ri­sée, soit par une men­tion dans le dos­sier mé­di­cal par­ta­gé (DMP) ou le cas échéant au moyen du car­net de vac­ci­na­tion élec­tro­nique.

Si le pa­tient s’op­pose à cette com­mu­ni­ca­tion, il s’en­gage à in­for­mer lui­même son mé­de­cin trai­tant au moyen de l’at­tes­ta­tion de vac­ci­na­tion re­mise par le phar­ma­cien.

Les phar­ma­ciens peuvent vac­ci­ner, tout comme les autres pro­fes­sion­nels de san­té jus­qu’au 31 jan­vier 2018.

PHO­TO JEAN-LOUIS GORCE

PRÉ­PA­RA­TION. Plus de 2.000 phar­ma­ciens de la ré­gion Au­vergne-rhône-alpes ont été au­to­ri­sés par L’ARS à réa­li­ser à l’of­fi­cine la vac­ci­na­tion de cer­tains adultes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.