Mou­lins-yzeure et Le Puy pas trop mal lo­tis pour le hui­tième tour

Le ti­rage au sort du 8e tour de la Coupe de France a li­vré son ver­dict, hier soir, à l’hippodrome de Vin­cennes. Un ver­dict plu­tôt clé­ment pour les deux der­niers clubs au­ver­gnats en­core en lice.

La Montagne (Cantal) - - SPORTS -

Dans le groupe A d’abord, Le Puy (N2) a hé­ri­té, pour la troi­sième fois consé­cu­tive, d’une équipe évo­luant en Ré­gio­nal 1, avec le FC Al­bères­ar­ge­lès (Py­ré­nées­orien­tales). (R1), 2­0, et Chaumont (R1), 3­0, ce di­manche.

De son cô­té, le Mou­linsY­zeure foot (N2) af­fron­te­ra L’ASM Bel­fort (N2). Une équipe que les Bour­bon­nais connaissent bien puis­qu’elle évo­lue dans la même poule de Na­tio­nal 2. Ha­sard du ca­len­drier, les deux clubs se ren­con­tre­ront deux fois en l’es­pace de huit jours. Le MYF re­ce­vra d’abord L’ASM Bel­for­taine (10e au clas­se­ment gé­né­ral, avec 4 vic­toires pour 6 dé­faites), le 25 no­vembre au stade de Bel­le­vue, dans le cadre de la 12e jour­née de cham­pion­nat. Avant d’ac­cueillir une fois en­core les Bel­for­tains, le sa­me­di sui­ vant en Coupe de France. Tom­beur du Cler­mont Foot le week­end der­nier (1­0), le MYF n’est pas épar­gné de­puis son en­trée en lice en Coupe de France, au 4e tour, le 23 sep­tembre.

Pour rap­pel, ce soir­là, les joueurs de Sté­phane Dief avaient fri­sé la cor­rec­tion­nelle sur le ter­rain de Vol­vic (N3), avec une qua­li­fi­ca­tion ar­ra­chée aux tirs au but, après un triste 0­0. Les Bour­bon­nais avaient été plus convain­cants au tour sui­vant, tou­jours chez une équipe de Na­tio­nal 3, à Mont­lu­çon (vic­toire 4 à 0). Avant de do­mi­ner lo­gi­que­ment Saint­ger­main­des­fos­sés (R3), sur le score de 3 à 0. Et donc de créer l’ex­ploit face au Cler­mont Foot (L2), ce sa­me­di.

On est d’abord sa­tis­fait de re­ce­voir. Je suis prag­ma­tique, on va jouer contre une autre équipe de Na­tio­nal 2, à do­mi­cile, on a donc une belle op­por­tu­ni­té de se qua­li­fier. Mais c’est un peu dé­ce­vant d’ac­cueillir une équipe de notre poule, ça ne nous per­met pas de sor­tir de notre quo­ti­dien. D’au­tant plus qu’on va les re­ce­voir deux fois de suite

L’ap­proche de ce match se­ra donc for­cé­ment par­ti­cu­lière. Et même si on veut ab­so­lu­ment al­ler en 32es de fi­nale et que la dé­ter­mi­na­tion se­ra bien pré­sente, la Coupe de France ne se­ra ja­mais la prio­ri­té par rap­port au cham­pion­nat.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.