La franc-ma­çon­ne­rie en­tend se pré­sen­ter en pleine lu­mière

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - AGGLOMÉRATION - Gré­goire Nartz gre­goire.nartz@gmail.com

En­tou­rée de mys­tères, la franc-ma­çon­ne­rie ne cherche pas moins à par­tir à la ren­contre de la po­pu­la­tion. Ce­la vau­dra la pré­sen­ta­tion d’une ex­po­si­tion re­tra­çant trois siècles de son his­toire en Au­vergne.

« La franc­ma­çon­ne­rie est par­ti­cu­liè­re­ment re­pré­sen­tée dans la ré­gion » , ex­plique Al­bert Ja­bot, du mu­sée ma­çon­nique d’Au­vergne. « L’ex­po­si­tion mon­tre­ra l’en­semble des loges qui se trouvent en Au­vergne, sa­chant que la plu­part de celles qui existent en France y sont re­pré­sen­tées. » En une qua­ran­taine de pan­neaux, l’his­toire des fi­lia­tions, des divisions et des for­ma­tions de loges se­ra no­tam­ment ex­pli­ci­tée, ob­jets et do­cu­ments à l’ap­pui.

Une so­cié­té dis­crète et non pas se­crète

Pour Pierre Da­niel, grand maître ad­joint du Grand Orient de France, qui or­ga­nise l’ex­po­si­tion, « on voit beau­coup les francs­ma­çons sor­tir de leurs temples ».

Cette vo­lon­té de ren­con­ trer le grand pu­blic est double : « Tout d’abord, nous vou­lons com­battre la vi­sion d’une or­ga­ni­sa­tion se­crète, tor­due ou sec­taire. Nous ne sommes pas ca­chés, nous sommes dis­crets, car nous avons été et sommes tou­jours pour­chas­sés pour notre es­prit cri­tique. L’autre rai­son, est d’échan­ger avec les gens, et même leur dire qu’il est pos­sible de de­ve­nir soi­même franc­ma­çon. »

Dans le même ordre d’idée, Pierre Da­niel et Al­bert Ja­bot ani­me­ront une confé­rence mar­di 16 fé­vrier, à 19 heures, à la salle del’ Alam­bic, sur« L’his­toire de la franc­ ma­çon­ne­rie» et« Qu’ est­ ce qu’être franc­ ma­çon au­jourd’hui ? ».

GRAND ORIENT. Pierre Da­niel, le maire de Cour­non Ber­trand Pas­ciu­to, Al­bert Ja­bot, et Pa­trick Cos­son (de gauche à droite).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.