Cu­ba, Iran, real­po­li­tik

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - 7 JOURS EN POLITIQUE - Jean-Charles Sain­tonge

Le charme de Gran­ma, or­gane of­fi­ciel du Par­ti com­mu­niste cu­bain ? Sur six pa­piers à la page d’ac­cueil de son site in­ter­net, quatre dé­cla­ra­tions in ex­ten­so de Raúl Cas­tro et de Fran­çois Hol­lande lors du voyage à Pa­ris du pré­sident cu­bain… Le titre clé est sor­ti d’un dis­cours de Cas­tro : « La France a été, est et se­ra un par­te­naire im­por­tant pour Cu­ba ». Il n’a pas échap­pé à l’es­pa­gnol El País que Cas­tro a ef­fec­tué sa pre­mière vi­site en Eu­rope à Pa­ris, pas à Ma­drid : « Cu­ba s’ouvre au monde et la France a mon­tré sa dé­ter­mi­na­tion à être en pre­mière ligne pour des bé­né­fices mu­tuels ».

Rai­son d’État

Quel se­ra l’ac­cueil ré­ser­vé par l’Ar­gen­tine au pré­sident fran­çais, fin fé­vrier ? Un avant-goût est don­né par

Clarín qui a vu d’un très mau­vais oeil la vi­site de Cas­tro : « La France a dé­rou­lé le ta­pis rouge au der­nier des dic­ta­teurs la­ti­noa­mé­ri­cains et a pa­voi­sé les Champs-Ély­sées aux cou­leurs cu­baines par simple rai­son d’État ». Pour mar­quer son dé­pit, Clarín évoque sour­noi­se­ment la pré­sence de Mé­len­chon au dî­ner, « lui qui passe son temps à in­sul­ter Hol­lande ». Pro­ba­ble­ment la même rai­son d’État se lit entre les lignes du bré­si­lien Fol­ha de S.

Pau­lo : « La vi­site de Cas­tro in­ter­vient trois jours après celle du pré­sident de l’Iran, autre pays qui com­mence à s’ou­vrir au monde ». L’iro­nie est de mise. L’amé­ri­cain Wa­shing­ton Post épingle son pré­sident Oba­ma qui n’a de cesse « de faire des conces­sions uni­la­té­rales » à Cu­ba : « Les au­to­crates de tous poils doivent en­vier la bonne for­tune de Cas­tro ! ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.