Dé­lire fer­mier à gui­chets fer­més

Les Bo­din’s en spec­tacle, gran­deur na­ture, hier soir

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - PUY-DE-DÔME ACTUALITÉ - Or­lane Mas­tel­lone-Ruel­lan

Avec leur spec­tacle Les Bo­din’s gran­deur na­ture, le duo de choc a frap­pé un grand coup, hier, au Zé­nith. Il a joué à gui­chets fer­més. Et pa­reil cet après-mi­di.

Deux bi­coques, trois champs, quelques poules, un co­chon, un âne et un po­ta­ger. Si les spec­ta­teurs du Zé­nith d’Au­vergne n’ont pas l’ha­bi­tude de goû­ter aux joies de la ferme, la ferme est ve­nue à eux, hier soir. Pas moins de douze se­mi­re­morques de ma­té­riel, huit ac­teurs, un fond de scène ani­mé, des ani­maux en chair et en os et des in­term è d e s m u s i c a u x . Un e grande fresque cam­pa­gnarde, bur­lesque et spec­ta­cu­laire, à sa­vou­rer. Comme si on y était.

Humour bio et prose sa­lée

Jean­Ch­ris­tian Frais­ci­net et Vincent Dubois se glissent dans la peau de Ma­ria et Ch­ris­tian Bo­din’s : une mère aca­riâtre au lan­gage châ­tié et à la gâ­chette fa­cile, et son fils, be­nêt at­ten­dr is­sant aux bon­ heurs simples.

Leur quo­ti­dien vé­tuste et leur bon sens cam­pa­gnard vont être cham­bou­lés par l’arr ivée d’une cou­sine ado­les­cente, Ju­lie, des ci­ga­rettes et de l’ar­got plein la bouche. La ma­trone tente de res­ter seul maître à bord : « Je ne suis pas doc­teur, mais je vais te la soi­gner quand même, et ce ne se­ra pas ho­méo­pa­thique, ça, je peux te le dire. »

Une ren­contre du troi­sième type. Un humour simple, aux sa­veurs du ter­roir, plein de ten­dresse amu­sée pour le monde cam­pa­gnard.

Vic­times de leur suc­cès, les deux las­cars sont rap­pe­lés. Les Bo­din’s gran­deur na­ture se­ront de re­tour, pour ceux qui les au­raient man­qués, sa­me­di 19 et dim a n c h e 2 0 n ov e m b re, tou­jours au Zé­nith d’Au­vergne.

POR­TRAIT DE FA­MILLE.

Un franc-par­ler et des re­la­tions ex­plo­sives.

PHO­TO RI­CHARD BRU­NEL

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.