LesLillois­font­ca­ler les Pa­ri­siens

Le PSG contré au Parc des Princes (0­0)

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - SPORTS FOOTBALL - PA R I S ( P a r c d e s P r i n - ces).

C’est un pe­tit ex­ploit à l’aune de l’hé­gé­mo­nie pa­ri­sienne : Lille a contraint le PSG à un qua­trième nul cette sai­son (0-0), ce sa­me­di.

Le club de la ca­pi­tale étend sa sé­rie d’in­vin­ci­bi­li­té en cham­pion­nat à un 35e match, mais brise celle de ses vic­toires d’af­fi­lée toutes com­pé­ti­tions confon­dues, qui en reste donc à 16. Et c’est la deuxième fois en 37 matches qu’il ne marque pas dans une ren­contre de L1 (après le 0­0 à An­gers dé­but dé­cembre).

Le Losc de son cô­té, em­pê­tré en bas de ta­bleau, ré­cu­père un très bon point, ines­pé­ré quand on se sou­vient du 6­1 re­çu la sai­son der­nière au Parc des Princes. Et mo­tif d’es­poir dans l’op­tique de la fi­nale de Coupe de la Ligue le 23 avril entre les deux clubs.

Ce fut un match à sens unique, Trapp n’a eu stric­te­ment au­cun ar­rêt à faire, et as­sez pauvre en oc­ca­sions nettes. Dans ce re­gistre, Enyea­ma s’est illust r é e n re m p o r t a n t s e s duels face à Au­gus­tin (9e) et Di Ma­ria (37e) et Ca­va­ni (87e), tout comme Ma­vu­ba en sau­vant sur sa ligne après une tête de Kur­za­wa sur cor­ner (40e).

Mais tout ça pèse peu par rap­port à la Ligue des cham­pions et l’échéance à ve­nir dès mar­di, la seule qui vaille aux yeux de Pa­ri­siens .

Et c’est bien en fonc­tion du ren­dez­vous contre Chel­sea que Laurent Blanc a gé­ré ces der­nières se­maines, et a for­tio­ri son onze contre Lille.

Qui joue­ra mar­di ?

Après avoir lais­sé au rep o s q u a t re c a d re s ( l e s deux Thia­go, Max­well et « Zla­tan » afin d’évi­ter tout r isque pour l’os­sa­ture, l’en­traî­neur a ali­gné une équipe mixte, com­pre­nant trois ti­tu­laires ha­bi­tuels par­mi les joueurs de champ, un par ligne : Da­vid Luiz, Ma­tui­di et Di Ma­ria. Ap­pe­lés à af­fron­ter l e s B l u e s d’ e n t r é e, ils étaient tous trois ap­pa­rus en fin de par­tie face à Lyon mer­cre­di en Coupe de France (3­0). L’en­jeu se concen­trait sur trois joueurs : Pas­tore, Ver­rat­ti et Ca­va­ni, tous trois in­cer­tains de dé­bu­ter contre les An­glais. Pas suf­fi­sant pour pos­tu­ler à une ti­tu­la­ri­sa­tion mar­di, à en croire Blanc. In­ter­ro­gé sur l’éven­tua­li­té de faire dé­bu­ter Ver­rat­ti mar­di, il a ré­pon­du : « C’est comme pour Pas­tore, je ne pense pas qu’il puisse jouer contre Chel­sea dès le dé­part, je pense que non. Il y a trop de risques. Ça va très vite, un match de Ligue des cham­pions, c’est un ni­veau su­pér ieur à un match du cham­pion­nat de France ».

Pas­tore, ti­tu­lar isé au bout d’un tun­nel de pé­ pins phy­siques tout juste en­tre­cou­pé d’une ap­pa­ri­tion éclair dé­but 2016, a lais­sé une im­pres­sion mi­ti­gée. Ses ini­tia­tives of­fen­sives et sa bonne re­la­tion tech­nique avec Di Ma­ria, qu’il lance avec à­pro­pos ( 37e), ont été contre­ba­lan­cées par quelques pertes de balle.

Ver­rat­ti a ap­por­té sa flui­di­té dans l’en­tre­jeu en se­conde pé­riode, mais pas de so­lu­tion of­fen­sive, hor­mis ce pe­tit bal­lon mal do­sé pour Ca­va­ni juste après la pause. Ce membre de l’équipe­type pour­rait être sup­pléé par Ra­biot mar­di, à moins que Di Ma r i a n e d e s c e n d e d’un cran.

Ca­va­ni, lui, était ti­tu­laire, pas Lu­cas. Se­rait­ce un signe fa­vo­rable au Bré­si­lien en vue de Chel­sea ? En tout cas, l’Uru­guayen n’a rien fait pour ren­ver­ser la table, au contraire.

PSG 0 - LILLE 0

46.000 spec­ta­teurs en­vi­ron. Ar­bitre : F. Sch­nei­der.

Pa­ris SG : Pas­tore (28e), Lu­cas (68e). Lille : Ci­vel­li ( 68e ), Martin ( 76e ), Enyea­ma (87e).

Trapp - van der Wiel, Mar­quin­hos, Da­vid Luiz, Kur­za­wa - Pas­tore (Ver­rat­ti, 46e), Stam­bou­li, Ma­tui­di ( cap.) ( Ra­biot, 82e) - Au­gus­tin, Ca­va­ni, Di Ma­ria (Lu­cas, 63e).

CONTRÉS. Les Pa­ri­siens n’ont pas trou­vé la so­lu­tion pour trom­per Enyea­ma, le por­tier lillois.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.