Une fi­nale vrai­ment in­édite

Cha­lon­sur­Saône et Mo­na­co créent la sur­prise

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - SPORTS -

Mo­na­co et Cha­lon-surSaône, tombeurs de Stras­bourg et de l’As­vel, s’af­fron­te­ront dans une fi­nale de la Lea­ders Cup in­édite, ce di­manche (17 heures), à Marne-la-Val­lée.

Ir­ré­sis­tibles, les Cha­lon­nais se sont qua­li­fiés en ba­layant Villeur­banne 91 à 70. Puis les Mo­né­gasques, qui par­ti­cipent pour la pre­mière fois à cette com­pé­ti­tion met­tant aux prises les huit meilleurs clubs de la phase al­ler du cham­pion­nat de France, ont créé la sur­prise en éli­mi­nant le te­nant du titre, Stras­bourg, 82 à 65.

La SIG sem­blait pour­tant ar­mée pour conser­ver son bien et avait fait forte im­pres­sion la veille contre Gra­ve­lines, mais le pro­mu, qui par­tage la tête de la Pro A avec les Al­sa­ciens, Le Mans et Gra­ve­lines, a creu­sé l’écart en pre­mière pé­riode (+ 15) et n’a plus ja­mais été rat­tra­pé.

Su­pér ieur au re­bond, Mo­na­co a do­mi­né dans la ra­quette grâce à un ex­cellent Amara Sy (16 points, 9 re­bonds), l’une des nom­breuses re­crues d’ex­pé­rience en­ga­gées à l’in­ter­sai­son grâce à l’ar­gent de l’ h o m m e d’ a f f a i re s ukrai­nien Ser­gueï Dya­de­ch­ko. A l’ex­té­rieur, le jeune Fran­çais Billy Ouat­ta­ra s’ e s t r é g a l é a u s h o o t ( 18 points à 7 sur 10 aux t i r s ) , a u c o n t ra i re d e s Stras­bour­geois, trop mal­adroits (4 sur 21 à 3 points).

La SIG est bien re­ve­nue à cinq points en se­conde pé­riode sous l’im­pul­sion du me­neur Ro­dr igue Beau­bois (5 points), mais ce sur­saut a été as­sez fa­ci­le­ment maî­tr isé par les joueurs de la Prin­ci­pau­té.

Dif­fi­cile de dé­ga­ger un fa­vo­ri entre les deux fi­na­listes, tous les deux por­tés par une vague d’eu­pho­rie.

Cha­lon eu­pho­rique

Cha­lon, ar­ri­vé en pleine confiance après avoir ga­gné ses trois der­niers matches de Pro A en dé­pas­sant la barre des 100 points, a fait ex­plo­ser l’As­vel avec son bas­ket pé­tu­lant.

Dé­jà en avance de huit points à la pause, l’équipe bour­gui­gnonne s’est en­vo­lée au re­tour des ves­tiaires grâce à la qua­li­té de son banc. « Quand on marque 91 points et que le meilleur sco­reur n’est qu’à 16 ( l’Amé­ri­cain John Ro­ber­son), c’est que toute l’équipe a été bonne » , a sou­li­gné le jeune pi­vot Ma­thias Les­sort.

Lui­même sor­ti du banc, ce grand es­poir du bas­ket fran­çais, âgé de 20 ans, a pris le re­lais de l’Amé­ri­cain De­vin Boo­ker, gê­né par les fautes, en fai­sant au moins aus­si bien que son mo­dèle : 10 points et 14 re­bonds, soit une per­ for­mance presque du même ton­neau que celle du dé­but du mois contre Di­jon ( 28 points, 15 re­bonds, 42 d’éva­lua­tion). Un coup de ton­nerre réus­si alors dès sa pre­mière ti­tu­la­ri­sa­tion !

Cette « équipe de fous fu­rieux », comme la qua­li­fie Chou­let, semble ca­pable de tout. « C’est fa­cile avec eux, on met des choses en place et ça marche » , a ajou­té l’en­traî­neur.

« Il n’y a pas beau­coup d’équipes qui jouent à ce ni­veau en ce mo­ment. Je me dou­tais que ça al­lait être dur », a re­con­nu l’en­traî­neur de Villeur­banne JD Jack­son.

DO­MI­NA­TION.

John Ro­ber­son et Cha­lon ont fait plier l’As­vel d’Edouard Cho­quet.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.