Hen­ri IV, un roi en lutte contre l’in­té­grisme

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - AGGLOMÉRATION -

« Si le jeune prince Hen­ri de Na­varre avait, en nais­sant le 13 dé­cembre 1553, la cer­ti­tude d’être roi de Na­varre, il n’avait pas celle d’être roi de France. Le plus in­té­res­sant dans la syn­thèse de l’his­toire de ce sou­ve­rain est de se cen­trer sur toute sa vie, il a fait des choses ex­tra­or­di­naires » a ex­pli­qué Mo­nique Pas­se­mard, lors de sa confé­rence sur « Hen­ri IV et son des­tin », or­ga­ni­sée par l’AVF de Cha­ma­lières, à la Mai­son des as­so­cia­tions de Cha­ma­lières.

« Hen­ri IV a su réuni­fier la France mo­ra­le­ment et non par les armes. Dès qu’il est roi en 1589 à l’as­sas­si­nat d’Hen­ri III, il est dé­si­gné, mais il a un royaume di­vi­sé à l’époque en deux, les pro­tes­tants au sud et les ca­tho­liques au nord. Il sent alors qu’il doit d’abord réuni­fier ; il va alors sub­sti­tuer à la rè­ gle mi­li­taire, la sym­bo­lique et va d’abord ab­ju­rer le 15 juillet 1593 et pour­ra en­suite se faire sa­crer à Chartres en 1594. À par­tir du sa­cre­ment il doit en­trer à Pa­ris, il le fait par­la ruse, il achète le gou­ver­neur de Pa­ris qui veut être ma­ré­chal » a sou­li­gné l’in­ter­ve­nante.

« Une fois en place, Hen­ri IV gou­verne et fait de grandes choses. Il réus­sit à réa­li­ser 300.000 livres d’éco­no­mies. Il dé­ci­de­ra de la sup­pres­sion de la taille pour les 80 % de pay­sans du pays et créer une sorte de TVA sur toutes les mar­chan­dises. Hen­ ri IV fe­ra plan­ter du maïs qui arr ive d’Amér ique, loue­ra tout un ser­vice de che­vaux pour le la­bour et de voi­tures pour le trans­port. »

C’est lui en­core qui va créer les postes, fait re­faire aus­si toutes les routes. Sur le plan éco­no­mique il crée les ma­nu­fac­tures royales ; la France de­vient pre­mier pays du monde pour les ob­jets de luxe, en par­ti­cu­lier pour la soie).

Hen­ri IV est un homme très mo­derne. « Je veux que tous les la­bou­reurs puissent mettre la poule au pot » dé­cla­re­ra ce sou­ve­rain in­no­va­teur et mo­ derne. « C’est grâce à la li­ber­té qu’il a pu re­dres­ser le pays. C’est la pre­mière lutte contre l’in­té­grisme. Il montre à l’homme du XXIe siècle qu’au­cune ré­con­ci­lia­tion n’est im­pos­sible si les hommes pu­blics sortent de leur bu­reau, de leurs livres et de leur culture et créent des es­paces com­muns pro­té­gés contre notre seul en­ne­mi : l’in­té­grisme » concluait Me Pas­se­mard.

« C’est grâce à la li­ber­té qu’il a pu re­dres­ser le pays »

CONFÉ­RENCE. Clau­die Bal­ly-Rives, pré­si­dente de l’Ac­cueil, et Louis Gis­card d'Es­taing ont ac­cueilli Me Mo­nique Pas­se­mard, pas­sion­née d’his­toire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.