Des fresques par­ti­sanes sur les murs de la ville

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - MAG DIMANCHE -

Avec ses mai­sons de briques rouges, son cli­mat et ses pubs, Bel­fast res­semble à beau­coup d’autres villes bri­tan­niques. Mais les fresques par­ti­sanes rap­pellent aus­si que la ca­pi­tale de l’Ul­ster est le lieu du com­bat qui op­pose de­puis la fin des an­nées 1960 les ré­pu­bli­cains ca­tho­liques et les unio­nistes pro­tes­tants.

Pas la peine de se ruer dans les mu­sées d’his­toire : à Bel­fast, les épi­sodes de la guerre ci­vile se lisent sur les murs. Et les ci­ca­trices mal re­fer­mées des « Troubles » at­tirent dé­sor­mais les tou­ristes. Chaque an­née, ils sont plus de trois mil­lions à par­ti­ci­per à l’un des nom­breux « tours » consa­crés à cette guerre. Avec, pour at­trac­tion pr in­ci­pale, ces « mu­rals », fresques par­ti­sanes re­cou­vrant les fa­çades des mai­sons ou les murs qui sé­parent, en­core au­jourd’hui, pro­tes­tants et ca­tho­liques.

« In­ter­na­tio­nal Wall »

Comme par­tout dans Bel­fast, L’« In­ter­na­tio­nal Wall » sur Falls Road évoque le conflit ir­lan­dais, mais aus­si les bou­le­ver­se­ments po­li­tiques du XXe siècle, ain­si que des évé­ne­ments his­to­riques et re­li­gieux beau­coup moins ré­cents. Aux cô­tés d’une pein­ture mu­rale sur le re­jet par la se­cré­taire d’ ÉtatT­here sa Villi ers d’ou­vrir une en­quête sur les évé­ne­ments de Bal­ly­mur­phy sur­ve­nus en août 1971, une autre évoque Leo­nard Pel­tier, un mi­li­tant amé­rin­dien, in­car­cé­ré de­puis 1976 et con­dam­né à deux peines à per­pé­tui­té.

De nou­velles fresques, plus gaies, rendent aus­si hom­mage à des per­son­na­li­tés lo­cales is­sues des mi­lieux cultu­rels et spor­tifs de la ville : la gloire du foot­bal­leur George Best sur San­dy Row et Wind­sor Park, de mu­si­ciens près du Duke of York et d’écri­vains comme Clive Staple Le­wis, au­teur de « Nar­nia », près du Ti­ta­nic Mu­ral et Bal­ly­ma­car­rett Road.

Pour les dé­cou­vrir, rien de tel que les vi­sites com­men­tées en taxis noirs. Les conduc­teurs sont de vrais connais­seurs qui peuvent don­ner des in­for­ma­tions in­té­res­santes sur l’his­toire de ces fresques, sur les tra­di­tions propres à Bel­fast et le conflit nord­ir­lan­dais.

Et pour com­plé­ter l’ his­toire po­li­tique de la ville, pour­quoi ne pas vi­si­ter la pri­son de Cru ml inRo ad Gaol, au nord­ouest du centre­ville ?

PE­TIT. Face au Ti­ta­nic Bel­fast, le SS No­ma­dic, sur­nom­mé le « pe­tit frère du Ti­ta­nic », est un na­vire à va­peur de la White Star Line mis en ser­vice en 1911. Ce trans­bor­deur per­met­tait d’em­bar­quer les pas­sa­gers vers les nou­veaux pa­que­bots dans le port de Cher­bourg, in­adap­té à leur grande taille. PHO­TO PH. FRÉTAULT

FRESQUES. Les « mu­rals » de l’in­ter­na­tio­nal Wall de Falls Road ont été réa­li­sés par dif­fé­rents ar­tistes, dont Dan­ny De­ven­ny, ré­pu­bli­cain, ex-membre de l’Irish Re­pu­blic Ar­my. PHO­TO KB

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.