En fi­nir avec un dos­sier vieux de près d’un de­mi­siècle

Mo­bi­li­sa­tion en masse des op­po­sants au pro­jet de l’aé­ro­port au nord de Nantes

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - FRANCE & MONDE -

A pied, à vé­lo, en trac­teur : les op­po­sants à l’aé­ro­port de No­treDame-des-Landes se sont mo­bi­li­sés, hier, sur le site pré­vu pour le pro­jet au nord de Nantes, leur pre­mière grande ma­ni­fes­ta­tion de­puis l’an­nonce d’un ré­fé­ren­dum sur le su­jet par Fran­çois Hol­lande.

Quelque 15.000 per­sonnes se­lon un chif­frage dé­fi­ni­tif de la pré­fec­ture, 50.000 se­lon les or­ga­ni­sa­teurs, ont dé­fi­lé dans le calme sur les axes Nantes­Rennes et Nantes­Vannes – en­tou­rant ain­si le pé­ri­mètre du fu­tur aé­ro­port – avant de conver­ger vers le Temple­de­Bre­tagne.

Sous un froid so­leil et dans une am­biance de ker­messe, les ma­ni­fes­tants, pour cer­tains à vé­lo ou à bord d’une qua­ran­taine de trac­teurs ar­bo­rant de grandes pan­cartes « Pay­sans Oui, Avions Non » , s’étaient d’abord sym­bo­li­que­ment ras­sem­blés sur les sites où doivent com­men­cer la construc­tion de deux échan­geurs.

« Cette ma­ni­fes­ta­tion est im­por­tante pour mon­trer notre dé­ter­mi­na­tion et mon­trer aux po­li­tiques que nous sommes les plus nom­breux » , a lan­cé un porte­pa­role de la Co­or­di­na­tion des op­po­sants à l’aé­ro­port, Do­mi­nique Lebreton, dans une al­lu­sion au ré­fé­ren­dum an­non­cé par le pré­sident pour tran­cher ce dos­sier vieux de près d’un de­mi­siècle, dont Aé­ro­ports du Grand Ouest ( AGO), fi­liale de Vin­ci, a été dé­si­gné conces­sion­naire. Car à l’ori­gine, la mo­bi­li­sa­tion d’hier vi­sait à com­battre l’ex­pul­sion des quinze der­niers ha­bi­tants his­to­riques de la sur­face pré­vue pour l’infrastructure, qui ont vu leurs der­niers re­cours re­je­tés par la jus­tice fin jan­vier.

De­puis cette dé­ci­sion, le pré­sident de la Ré­pu­blique a an­non­cé, le 11 fé­vrier, l’or­ga­ni­sa­tion d’un ré­fé­ren­dum, et le Pre­mier mi­nistre, Ma­nuel Valls, a dit son sou­hait de lan­cer les tra­vaux dès oc­tobre en cas de vic­toire du « oui ».

Mais ni la date, ni la ques­tion exacte, ni le pé­ri­mètre (la Loi­reAt­lan­tique ou la ré­gion Pays­de­la­Loire, voire la Bre­tagne) de cette consul­ta­tion, qui pose de com­plexes ques­tions ju­ri­diques, et qui n’a pas été beau­coup plus ap­pré­ciée par les par­ti­sans du pro­jet d’aé­ro­port, n’ont été tran­chés…

COM­BIEN ?

15.000 se­lon la pré­fec­ture, 50.000 se­lon les or­ga­ni­sa­teurs.

AFP

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.