LES RÉ­AC­TIONS

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - SPORTS -

NOA NA­KAI­TA­CI/ AI­LIER DE CLER­MONT « Elle fait du bien ! » « Ce­la fait vrai­ment du bien pour tout le monde de re­nouer avec la vic­toire ici. On a beau­coup tra­vaillé pour bien se pré­pa­rer et il le fal­lait car Oyon­nax était ve­nu avec des am­bi­tions. On a vrai­ment très mal com­men­cé avec cet es­sai vite concé­dé. Nous sommes res­tés sur les ba­siques pour re­ve­nir au score. Les avants ont fait une grosse par­tie. En se­conde pé­riode, on a com­men­cé à j ouer en avan­çant et ce­la est de­ve­nu plus fa­cile alors de dé­bor­der la dé­fense ad­verse. On fi­nit même avec une vic­toire à cinq points. C’est idéal pour la qua­li­fi­ca­tion, pour le mo­ral de l’équipe et pour nos sup­por­ters aus­si ».

FRANCK AZÉ­MA/ EN­TRAέNEUR DE CLER­MONT « Ca­pable de maî­tri­ser d’abord et de fi­nir fort ». « Je ne veux pas re­te­nir que la se­conde mi­temps où nous sommes pas­sés de­vant et où nous avons ré u s s i à fa i re cr a q u e r Oyon­nax. Je re­tiens l’en­semble de la par­tie, parce qu’il y a peu en ar­rière, après avoir en­cais­sé un es­sai aus­si ra­pi­de­ment, on au­rait fait preuve d’in­dis­ci­pline, cha­cun au­rait es­sayé de sau­ver la pa­trie et on se se­rait ex­po­sé en­core plus. Ce soir, nous avons su res­ter sur des choses simples et re­pas­ser de­vant. On a été ca­pable de maî­tri­ser d’abord et de fi­nir fort après la pause. J’ai ap­pré­cié l’état d’es­prit et la co­hé­sion dans le groupe dans les der­nières mi­nutes. C’est dif­fi­cile de sor­tir un joueur, mais je suis très content pour Noa (Na­kai­ta­ci). Il a été ex­cep­tion­nel. C’est une co­pie qua­si­ment par­faite ».

JO­HANN AU­TIER/ EN­TRAέNEUR D’OYON­NAX « Le score fi­nal est sé­vère » . « On ne res­pecte pas ce qu’on s’est dit à la mi­temps. Je pense que le score fi­nal est sé­vère quand même. Après, je trouve que les gar­çons n’ont rien lâ­ché et s’il y a un mo­tif de sa­tis­fac­tion, c’est bien ce­lui­là. Ce­la m’agace quand même de prendre qua­rante points quand on joue à l’ex­tér ieur. Ce qui m’en­nuie c’est que j’ai quand même l’im­pres­sion qu’on n’est pas trai­té comme tout le monde, mais il fau­dra que je re­garde tout ce­la au calme. Si on doit perdre les matches, ce se­ra les armes à la main. J’ai des re­grets sur le conte­nu par mo­ments, mais pas sur l’en­ga­ge­ment ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.