Le Cler­mont Foot reste dans la course

Après sa vic­toire à Bourg­en­Bresse, ven­dre­di soir (2­1)

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - SPORTS - Di­dier Cros

À dix journées du terme du cham­pion­nat, Cler­mont reste un can­di­dat cré­dible à la mon­tée. Sa vic­toire, ven­dre­di à Bourg-en-Bresse (2-1), lui per­met de de­meu­rer dans le pe­lo­ton des out­si­ders.

Avant les trois grosses étapes de haute mon­tagne qui l’at­tendent, Cler­mont s’est mis en jambes en al­lant ar­ra­cher sa troi­sième vic­toire à l’ex­té­rieur ven­dre­di soir à Bourg­en­Bresse ( 2­1). Ces trois points lui per­mettent sur­tout de res­ter à dis­tance rai­son­nable de la troi­sième marche du po­dium (à cinq points), la seule qui soit ap­pa­re­ment en­core ac­ces­sible à dix journées de la fin.

Les trois pro­chaines 1 journées se­ront-elles dé­ci­sives ? Dé­ci­sives non, mais dé­ter­mi­nantes oui as­su­ré­ment. Le ca­len­drier pro­pose à Cler­mont trois concur­rents di­rects pour la troi­sième place avec les ré­cep­tions de Metz ( le 7 mars) et du Red Star (le 21 mars), en­tre­cou­pées par un dé­pla­ce­ment à Lens ( le 11 mars). « L’ap­ pé­tit vient en man­geant. Mais il ne faut pas être ras­sa­sié trop tôt, com­mente Co­rinne Diacre. Si on fait un bon mois de mars, ad­met­elle, on ver­ra si on peut al­ler cher­cher quelque chose de mieux que le main­tien ou une place par­mi les huit pre­miers. »

Des vic­toires contre Metz et sur­tout le Red Star, seule équipe dans le pe­lo­ton à avoir ga­gné ce week­end avec Cler­mont, se­ront im­pé­ra­tives. Des dé­faites, en re­vanche, se­ront rédhi­bi­toires.

La dé­fense est- elle en 2 pro­grès ? Face à l’une des at­taques les plus per­for­mantes de L2, Cler­mont a mon­tré des signes in­té­res­sants de so­li­di­té dans le jeu. Il n’a pas concé­dé d’oc­ca­sions franches, et Jean­nin n’a pas eu d’ar­rêt à ef­fec­tuer. Cette ap­ti­tude in­ha­bi­tuelle lui a per­mis au fi­nal d’em­po­cher le jack­pot. Res­ter suf­fi­sam­ment im­per­méable jus­qu’au bout et faire tom­ber sa moyenne de buts en­cais­sés à moins d’un but par match sur ces dix journées est la condi­tion sine qua non pour es­pé­rer em­po­cher le su­per­ja­ckot.

Cler­mont : des coups de 3 pied ar­rê­tés qui se perdent? Ven­dre­di, Cler­mont a cra­qué sur un cor­ner. Ce­la de­vient une mau­vaise ha­bi­tude. Contre Niort, la se­maine pré­cé­dente, c’était sur un coup franc in­di­rect. Face à Auxerre, de nou­veau sur un cor­ner. Et face à Nan­cy sur un cor­ner et un coup franc. Soit cinq buts lors des cinq der­nières journées. Chaque fois, le fau­tif est dif­fé­rent. « C’est dom­mage, la prise en charge (des ad­ver­saires) n’est pas bonne » , constate Med­hi Jean­nin. « Il faut que l’on tra­vaille sur la concen­tra­tion. Il faut que les gars se res­pon­sa­bi­lisent beau­coup plus que ça » , convient l’en­traî­neur cler­mon­toise.

COUP FRANC. À l’image de ce coup franc in­di­rect où Bur­gien Bègue a pris le meilleur, la dé­fense cler­mon­toise a été trop spec­ta­trice sur les coups de pied ar­rê­tés ven­dre­di à Bourg. PHO­TO BEP

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.