LA SE­MAINE DE JACQUES MAIL­HOT

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - SEPTIÈME JOUR -

Les ser­vices mé­téo­ro­lo­giques de l’Ely­sée au­raient dû se dou­ter qu’en pas­sant du la­gon de Ta hi­ti au Sa­lon de l’Agriculture, à la porte de Ver­sailles, le pré­sident de la Ré­pu­blique ris­quait un vi­lain « chaud et froid » . C’est exac­te­ment ce qui s’est pro­duit.

Aux col­liers de fleurs et de co­quillages ont suc­cé­dé une ten­ta­tive d’ en­tar­trage à base de pro­duits du ter­roir et une salve de quo­li­bets peu com­pa­tibles avec une agriculture rai­son­née.

Nos pay­sans sont au bord de la déses­pé­rance. Ac­cu­lés par des normes et des ré­gle­men­ta­tions kaf­kaïennes, les agri­cul­teurs passent plus de temps à rem­plir des for­mu­laires qu’à op­ti­mi­ser leur ex­ploi­ta­tion.

Au­jourd’hui, un éle­veur en­graisse cer­tai­ne­ment beau­coup plus d’or­ga­nismes de contrôles que de têtes de bé­tail.

Pe­tit dé­tail qui ne trompe pas : qui est le lea­der mon­dial de l’éva­lua­tion et de la cer­ti­fi­ca­tion? Une en­tre­prise fran­çaise. Comme di­sait Pline l’an­cien « In vi­no Ve­ri­tas » .

En France, ce ne sont pas les at­tes­ta­tions et les cer­ti­fi­cats qui manquent, juste… les clients. Ils ne sont peu­têtre plus aux normes non plus…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.