Hy­la as­sure le flux mi­gra­toire

C’est l’ap­pel de la na­ture : il faut al­ler au lac quitte à pé­rir

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - AGGLOMÉRATION CHAÎNE DES PUYS/BÉDAT -

C’est le mo­ment ! L’hu­mi­di­té ne manque pas. Le re­doux s’amorce. Tout in­vite les batraciens à sor­tir de leur hi­ber­na­tion et à des­cendre de la col­line en di­rec­tion du lac de la Cas­sière. À leurs risques et pé­rils !

Le temps de s’ac­ti­ver est ve­nu aus­si pour les bé­né­voles de l’as­so­cia­tion Hy­la (*), que pré­side Laurent Long­cham­bon : ils dressent les bar­rières qui em­pê­che­ront le fran­chis­se­ment de la route (la dé­par­te­men­tale 2089).

Car rien ne sau­rait les frei­ner, au risque de se faire écra­ser. Mais des bé­né­voles bien­veillants prennent la peine de­puis dix ans dé­jà (et sans doute la der­nière…), à re­fré­ner mo­men­ta­né­ment ces ar­deurs ba­tra­ciennes, en dres­sant des bar­rières sur une lon­gueur de 700 m.

Pour au­tant, il ne s’agit pas d’em­pê­cher cette im­pé­rieuse mi­gra­tion, cet élan vi­tal ( il faut al­ler au lac pour se re­pro­duire). Alors, on a pen­sé à un pro­cé­dé tout simple.

Des seaux sont dis­po­sés, à dis­tances ré­gu­lières le long de la bar­rière de toile, dans les­quels les cra­pauds fi­nissent par sau­ter.

Chaque jour, les bé­né­voles se rendent sur zone, pour dé­nom­brer les batraciens, et les trans­fé­rer à bon port, au bord du lac.

Très ef­fi­caces, ils se re­laie­ront quo­ti­dien­ne­ment, jus­qu’au mois d’avril.

Des ren­forts ef­fi­caces

Les bé­né­voles de l’as­so­cia­tion Hy­la ne sont pas

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.