La do­mo­tique pour sim­pli­fier la vie

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - GRAND ANGLE - Ma­rie Col­li­net lo­cale@cen­tre­france.com

Gar­der un oeil chez soi, même quand on n’y est pas. Voi­là ce que pro­pose, entre autres, la mai­son connec­tée. Il est main­te­nant pos­sible de tout gé­rer de­puis son smart­phone ou sa ta­blette.

L’alarme, la vi­déo­sur ­ veillance, les vo­lets, la porte d’en­trée, les stores in­té­rieurs et ex­té­rieurs, le chauf­fage, les prises élec­triques, la lu­mière, l’in­ter­phone. Tout peut se contrô­ler à dis­tance et se pro­gram­mer. Mais à quoi ça sert ?

Com­man­der et pro­gram­mer

« Si on ou­blie de mettre son alarme en route, on pro­pose de le faire de­puis son tra­vail, son lieu de va­cances ou même sur le tra­jet » , ex­plique­t­on au stand de Tech­ni­in­ter­conseils. Mais la mai­son connec­tée, ce n’est pas qu’en cas d’ou­bli. Il s’agit de com­man­der, cen­tra­li­ser et pro­gram­mer à l’avance et à dis­tance les dif­fé­rents élé­ments connec­tés. Par exemple, vous pou­vez par­tir et lan­cer sur la route votre pro­gramme « top dé­part ». Ain­si tous les vo­lets se ferment, le chauf­fage se met en mode éco, les lu­mières ou­bliées s’éteignent, etc.

« Avant, on de­man­dait à ses voi­sins de pas­ser pour aé­rer la mai­son. Puis, on leur pas­sait la télécommande des vo­lets élec­trique. Là on peut tout com­man­der di­rec­te­ment » , ex­plique Pas­cale Pereira d’Ap­ti 2000. La mai­son connec­tée est donc un bon moyen de faire croire qu’on est chez soi.

Autre ser vice en cas d’ab­sence : l’in­ter­phone connec­té. Il ap­pelle tout d’abord à la mai­son avant de joindre les per­sonnes sur leurs por­tables. « Ain­si le pro­prié­taire peut ou­vrir à de la fa­mille ou à des proches même s’ils n’ont pas les clefs » , ex­plique Mu­rielle Mioche d’Au­vergne Au­to­ma­tisme.

Cette mai­son connec­tée n’est pas ré­ser­vée à l’ha­bi­tat neuf. Il peut éga­le­ment s’ins­tal­ler lors de ré­no­va­tion. « Le mieux, c’est de faire ap­pel à un me­nui­sier qui est aus­si élec­tri­cien », es­time Geof­froy Poingt, d’ADM.

Le bud­get dé­pend de ce que l’on veut ins­tal­ler. Pour un in­ter­phone connec­té, comp­ter entre 500 et 600 eu­ros, pour un kit avec deux ca­mé­ras et un disque dur qui en­re­gistre les images : 500 eu­ros sans les frais de pose.

SYS­TÈME.

La mai­son se com­mande de­puis le smart­phone ou la ta­blette.

PHO­TO JEAN-LOUIS GORCE

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.