Le fes­ti­val ne se met­tra pas sur son 31

L’as­so­cia­tion or­ga­ni­sa­trice mise sur la conti­nui­té pour une édi­tion 30 bis, du 17 au 20 août

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - RÉGION ACTUALITÉ - Gilles Lal­loz gilles.lal­loz@cen­tre­france.com

Après une tren­tième édi­tion réus­sie en août der­nier, le fes­ti­val in­ter­na­tio­nal de théâtre de rue ne se met­tra pas, cet été, sur son 31 à Au­rillac. Et pour cause, l’édi­tion pren­dra comme nu­mé­ro le 30e bis…

Un drôle de nu­mé­ro, un concours d’af­fiche lan­cé avec son tra­di­tion­nel pe­tit bon­homme, et un conven­tion­ne­ment avec les col­lec­ti­vi­tés of­fi­cia­li­sé pour les trois pro­chaines an­nées. Le fes­ti­val de théâtre de r ue d’Au­rillac est dé­jà dans l’ac­tua­li­té.

Un nombre. La nou­velle était tom­bée sur la carte de voeux de l’as­so­cia­tion Éclat, qui or­chestre ce ren­dez­vous. La pro­chaine édi­tion du fes­ti­val in­ter­na­tio­nal de théâtre de rue se­ra la 30e bis. Ch­ris­tophe Par is, l’ad­mi­nis­tra­teur, donne la rai­son de cette ori­gi­na­li­té : « Nous sommes de vrais in­sa­tis­faits ! Comme chaque an­née, mais en­core plus pour la tren­tième édi­tion, on a vou­lu faire, pro­po­ser plein de choses. Et, par rap­port à ce qu’on es­pé­rait l’an pas­sé, on en a en­core à mon­trer, pour af­fir­mer nos en­vies. »

Alors, au lieu de tour­ner la page vers la trente et unième édi­tion, le fes­ti­val s’offre un bis, du 17 au 20 août. Et en 2017, est­ce que ce se­ra la 31e ou 32e édi­tion ? « On ne s’est pas po­sé la ques­tion ! », af­firme Ch­ris­tophe Pa­ris, dé­si­reux, avec toute l’équipe d’Éclat, de pour­suivre dans un pre­mier temps en 2016 le mes­sage en­voyé l’an pas­sé par le di­rec­teur ar­tis­tique Jean­Ma­rie Son­gy lors de la 30e édi­tion, à sa­voir « mon­trer ce qu’on aime, mon­trer ce qu’est le théâtre de rue ».

De­puis lun­di 21 fé­vr ier, le concours pour l’af­fiche de ce fes­ti­val 30e bis est ou­vert. Comme tous les ans, ils vont être nom­breux à s’em­pa­rer du su­jet. Ce sont gé­né­ra­le­ment un peu moins d’une cen­taine de pro­po­si­tions qui sont en lice. Ve­nant sou­vent du monde ama­teur puisque la par­ti­ci­pa­tion à cet ap­pel à pro­jet n’est pas ré­mu­né­rée (seul le vain­queur re­çoit un prix fi­nan­cier).

« On pour­rait aus­si faire le choix d’un ar­tiste, faire une com­mande à un créa­teur. On nous l’a sou­vent dit, ex­plique Ch­ris­tophe Pa­ris. Mais on aime cette ef­fer­ves­cence. On donne des idées di­rec­trices et on voit com­ment les gens s’en em­parent. »

Éclat aime aus­si son pe­tit bon­homme et le gra­phisme « un peu sur­an­né » qui sur­git pour in­car­ner l’état d’es­prit de chaque édi­tion. Qu’elle soit un bis ou non. « On s’est dé­jà po­sé la ques­tion d’aban­don­ner le per­son­nage. Mais ce bon­homme, c’est une obli­ga­tion car c’est une iden­ti­fi­ca­tion évi­dente du fes­ti­val, d’Au­rillac. » L’af­fiche of­fi­cielle du fes­ti­val de théâtre de rue se­ra pré­sen­tée en mai.

Des chiffres. Le Con­seil mu­ni­ci­pal a va­li­dé la se­maine der­nière, à l’una­ni­mi­té, la conven­tion­cadre qui lie la col­lec­ti­vi­té à l’as­so­cia­tion Éclat pour les an­nées 2016, 2017, 2018. L’or­ga­ni­sa­tion du fes­ti­val, des Préa­lables, l’or­ga­ni­sa­tion du fonc­tion­ne­ment du lieu de créa­tion Le pa­ra­pluie, le dé­ve­lop­pe­ment de nou­velles formes de mé­dia­tion ( comme celle me­née avec le ly­cée Émile­Du­claux) fi­gurent no­tam­ment dans ce do­cu­ment.

Sub­ven­tions

Ob­jec­tifs, obli­ga­tions, ou­tils d’éva­lua­tion y sont consi­gnés tout comme le mon­tant des sub­ven­tions. Pour 2016, elles se­ront de 617.000 eu­ros par l’État, 210.000 par la ré­gion Au­vergne Rhône­Alpes, 140.000 par le dé­par­te­ment du Can­tal, 510.000 par la com­mu­nau­té d’ag­glo­mé­ra­tion du bas­sin d’Au­rillac (qui as­sure éga­le­ment une mise à dis­po­si­tion des lo­caux du Pa­ra­pluie es­ti­mée à 121.000 eu­ros).

La ville d’Au­rillac met, elle, à dis­po­si­tion lieu d’hébergement et de ré­si­dence, lo­caux ad­mi­nis­tra­tifs et com­plé­men­taires, et elle ap­porte un sou­tien en moyens tech­niques et ap­ports de ser­vice ( pres­ta­tions éva­luées à 810.000 eu­ros).

EX­PLO­SIF. Après une belle tren­tième édi­tion, les or­ga­ni­sa­teurs concoctent un nu­mé­ro 30 bis qui au­ra lieu du 17 au 20 août. PHO­TO D’AR­CHIVES CH­RIS­TIAN STAVEL

Une date.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.