Mé­moires d’Al­gé­rie

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - MAG DIMANCHE - D. M.

Im­pres­sions de guerre.

Le1er no­vembre 1954 éclatent, en Al­gé­rie, des « évé­ne­ments » qui se ter­mi­ne­ront en 1962 par les ac­cords d’Évian et l’In­dé­pen­dance. Une guerre « fan­tôme » comme le sou­ligne Jean­Ma­rie Bor­zeix et pour­tant « ex­ces­si­ve­ment meur­trière ».

« L’in­sou­ciance bra­vache, af­fi­chée par beau­coup, au dé­but » fait place à la peur, au doute. Im­pres­sions que l’on re­trouve dans ces témoignages re­cueillis par Lei­la Seb­bar au­près de 44 per­son­na­li­tés qui, comme elle, les ont res­sen­ties, en­fants. À cin­quante ans de dis­tance, ils parlent de pa­ra­dis per­du et d’in­com­pré­ hen­sion. « Ces évé­ne­ments loin­tains ne me concer­naient pas. Rien ne chan­geait […] J’ap­pris de nou­veaux mots : fel­la­ghas, FLN, Willayas, at­ten­tats, em­bus­cades. » (Anne­Ma­rie Lan­glois)

« Mes pa­rents nous pré­ser­vaient […] Sim­ple­ment, il me pa­rais­sait nor­mal de croi­ser de temps en temps un mort de mort vio­lente. » (Da­niel Mes­guish)

« Une gre­nade vient d’ex­plo­ser à ses pieds. Son sang se ré­pand. Il a 12 ans, il va mou­rir. Oh !…» (Alain Ama­to)

«En en­trant dans la chambre, ma mère a hur­lé de dou­leur à la vue de Ka­ri­ma, son amie, pen­due à une poutre […] Un sol­dat fran­çais a crié de­puis la cour : “Ferme ta gueule !” » (Meh­di Cha­ref )

« Si des mé­chants dé­testent De Gaulle, est­ce que ça veut dire que De Gaulle est gen­til ? J’ai 7 ans. » (Mi­chèle Au­din)

« Un jour, plus de bruits d’avions, plus d’in­cen­dies de fo­rêt sous le Na­palm. La Paix. » (Zi­neb La­bi­di)

« Je com­pre­nais que nous de­vions quit­ter l’Al­gé­rie, qu’il n’y avait plus de place pour nous. » ( Mo­nique Can­to­Sper­ber)

Ré­fé­rences. Une en­fance dans

la guerre 1954-1962. Textes re­cueillis par Leï­la Seb­bar. Pré­face de J- M Bor­zeix. Bleu Au­tour. 290 pages, 26 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.