La Co­rée du Sud tient sa­lon à Pa­ris

Que re­te­nir ou dé­cou­vrir de la lit­té­ra­ture co­réenne ? Dans la large pa­lette qu’offre la re­pré­sen­ta­tion of­fi­cielle à « Livre Pa­ris », quelques ro­man­ciers et nou­vel­listes ma­jeurs. Une pe­tite sé­lec­tion pour al­ler plus loin.

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - MAG DIMANCHE - Da­niel Martin da­niel.martin@cen­tre­france.com

In­vi­tée d’hon­neur de « Livre Pa­ris », la lit­té­ra­ture de Co­rée du Sud se­ra re­pré­sen­tée par 30 écri­vains, dans tous les genres : poé­sie, ro­man, jeu­nesse ou manw­ha, nom don­né aux BD et man­gas, etc.

Tous très connus dans leur pays, ils res­tent bien sou­vent igno­rés sous nos la­ti­tudes. À dé­cou­vr ir, donc. À com­men­cer par Hwang Sok­yong (*) le maître in­con­tes­té. Grand au­teur po­li­tique et social qui a su dire la guerre des d e u x Co r é e ( Mo n s i e u r Han/ Zul­ma), comme les ra­vages du li­bé­ra­lisme contem­po­rain ( Les Terres étran­gères/ Zul­ma). Mais en­core le pas­sé loin­tain de l’Asie, les guerres de l’opium au XIXe siècle et la do­mi­na­tion occidentale ( Shim Chong, fille ven­due/ Zul­ma). Ajou­tons L’Ombre des armes, ro­man très per­son­nel dans le­quel il re­late l’em­bri­ga­de­ment des jeunes de sa gé­né­ra­tion dans la guerre du Viet­nam.

Té­moi­gnage de son im­por­tance, deux nou­veaux ro­mans viennent de pa­raître : L’étoile du chien qui at­tend son re­pas (Serge Sa­fran) et Toutes les choses de notre vie (Phi­lippe Pic­quier).

Ac­tuels ou in­times

Beau­coup plus jeune, Han Kang s’in­té­resse à un autre pan de l’his­toire co­réenne, la dic­ta­ture de Park Chung­hee ( 1962 à 1979) dont la fille di­rige ac­tuel­le­ment le pays. Ce qui ne manque pas de cou­rage. Le gar­çon ar­rive, qui a connu un énorme suc­cès, de­vrait être pro­chai­ne­ment tra­duit. En at­ten­dant, on peut lire d’elle La Vé­gé­ta­rienne (Le Livre de poche).

Autre per­son­na­li­té, autre to­na­li­té, plus in­time : Eun Hee­kyung ex­plore le couple, les sen­ti­ments. On l’a dé­cou­verte avec des nou­velles, Les Boîtes de ma femme (Zul­ma). Deux ro­mans pa­raissent : La Vo­leuse de fraises et Qui a ten­du un piège dans la pi­nède par une jour­née fleur ie de pr in­temps ? ( De­crens­cen­zo Édi­teurs).

Si l’on veut se faire une idée de la vie, telle qu’elle se vit au­jourd’hui en Co­rée du Sud, on peut al­ler du cô­té de Kim Ae­ran. La tren­taine, elle passe au crible de son iro­nie, la fa­mille, le li­bé­ra­lisme et ré­vèle les secrets des jeunes gens, leur im­mense so­li­tude dans un pays en pleine mu­ta­tion, avec des ro­mans tels que Ma vie pal­ pi­tante (Phi­lippe Pic­quier), Cours pa­pa, cours ! ou le tout ré­cent Chan­son d’ailleurs ( De­crens­cen­zo Édi­teurs).

De dix ans plus âgé, Kim Un­su se livre à des ana­lyses de la même te­neur dans ses ro­mans, Le Pla­card ( Gink­go) ou le tout nou­veau Les Pla­ni­fi­ca­teurs (L’Aube).

Plus po­pu­laire ? Jeong Yu­jeong est une au­teure ve­dette en son pays, une ma­nière de Ste­phen King. Les Nuits de sept ans (De­crens­cen­zo Édi­teurs) qui vient d’être tra­duit, a été un vé­ri­table best­sel­ler par­tout où il est pa­ru.

À cette liste, il fau­drait ajou­ter des poètes ( Kim Hye­soon/De­crens­cen­zo), des au­teurs jeu­nesse (Kim Jae­hong/ Phi­lippe Pic­quier) et le roi du ro­man g r a p h i q u e P a r k Ku n ­ woong avec ce livre épa­tant, en deux vo­lumes : Je suis com­mu­niste ( Cam­bou­ra­kis).

(Dos­sier réa­li­sé en col­la­bo­ra­tion avec Yoo Jin/ voir ci­des­sous).

( *) Pa­tro­nymes in­di­qués dans l’ordre co­réen : nom, pré­nom.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.