Vi­chy-Cler­mont a su gar­der le contrôle

Im­por­tant suc­cès mé­tro­po­li­tain, hier à Orchies (69­77)

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - SPORTS BASKET-BALL - À Orchies, Jean-Phi­lippe Béal

La JAVCM, à l’ef­fec­tif mal­me­né, est al­lée cher­cher un im­por­tant suc­cès hier à Orchies (69-77), qui écarte son ad­ver­saire de la course pour le main­tien.

Orchies, son ef­fec­tif à 13 joueurs dans le­quel Fa­brice Cour­cier peut pui­ser à loi­sir fai­sait un en­vieux avant la ren­contre avec Fabien Ro­meyer, son ho­mo­logue au­ver­gnat. Son équipe, dé­jà en proie à des re­ma­nie­ments, a dû, hier, se pri­ver de Haquet et Jou­mard. Et en­core, Bron­chard a très bien te­nu sa place, alors qu’il était très in­cer­tain, Williams était ma­lade et l e cours du match d’hier a cau­sé des sou­cis à une che­ville pour Tsa­ga­ra­kis et à une ar­cade pour El Am­ra­ni : « Quand on a vé­cu l a se­maine qu’on a vé­cue et que nous la ter­mi­nons en vain­queurs, on ne peut qu’être sa­tis­fait », sou­riait Fabien Ro­meyer, le coach mé­tro­po­li­tain en confé­rence de presse d’après­match.

Il pou­vait car ses hommes ont res­pec­té le plan de marche que dic­taient au­tant leurs ad­ver­saires que leurs propres forces ou plu­tôt fai­blesses du jour.

Et s’ils durent d’abord es­suyer l’adresse de New­son, ils purent très vite s’ap­puyer sur un Bron­chard per­ti­nent. Même si dé­fen­si­ve­ment, l’ac­cès à la ra­quette au­ver­gnate res­ta un temps trop ai­sé (13­10, 6e).

Il fal­lait donc haus­ser le cur­seur, ce que la JAVCM s’at­ta­cha à faire dans la fou­lée d’un pa­nier pri­mé de W are. Pour preuve, deux stops suc­ces­sifs aux 24”, plu­sieurs bal­lons ré­cu­pé­rés, il n’en fal­lait pas plus pour être de­vant à la pre­mière pause ( 17­22, 10e).

Ten­dance po­si­tive qui s’af­fir­mait plus net­te­ment en­core dès l’en­tame de la deuxième pé­riode, sur une sé­rie d’échecs aux tirs lo­cale, pu­nie de deux pri­més de Tsa­ga­ra­kis (19­30, 12e). Mais le BCO, avec un Ho You Fat très pré­sent, en sym­bole, re­trou­vait de l’agres­si­vi­té, Sam­nick pou­vant en té­moi­gner en su­bis­sant, par Da­niels, son 3e contre (25­30, 15e).

Le dan­ger était d’au­tant plus réel que l’adresse au­ver­gnate, elle, chu­tait.

Pour au­tant, les Nor­distes ne ca­pi­ta­li­sant pas sur leurs mu­ni­tions, no­tam­ment sur les tirs ex­té­rieurs. Alors deux lancers et… un contre de Sam­nick ren­voyèrent vite le ba­lan­cier en sens in­verse, El Am­ra­ni,Ts agar akis et Bron­chard gon­flant avec ta­lent le ma­te­las mé­tro­po­li­tain (25­39, 18e), à peine ré­duit à la mi­temps ( 2639) sur la base d’un ex­cellent ra­tio de tirs pri­més de 56 % (à 5 sur 9).

Beau­coup de fautes

Le re­tour des ves­tiaires fut tout aus­si co­hé­rent cô­té vi­si­teur, où l’on dres­sait le ri­deau qu’il fal­lait tout en fai­sant preuve de la vis­ta né­ces­saire face au cercle (32­48, 24e). Le seul sou­ci pou­vait être les fautes avec très vite, la 3e de Les­sort et sur­tout la 4e de Sam­nick et la JAVCM dans la pé­na­li­té (26e).

Mais si la JAVCM fai­sait le bou­lot der­rière, c’est plu­tôt of­fen­si­ve­ment qu’ elle flot­tait, entre adresse et bal­lons mal né­ go­ciés. Et à force, le BCO re­ve­nait ro­der ( 42­52), Pou­pet ins­cri­vant le pre­mier tir à trois points or­ché­sien de la par­tie après 29 mi­nutes de jeu. Mais Williams sur deux lancers et un jo­li coup de patte, re­fai­sait l’écart à la der­nière pause (42­56, 30e).

La JAVCM eut alors plu­sieurs balles de + 16 mais c’est bien Cur­ti qui sco­ra de loin (45­56, 31).

Les­sort y al­la donc par deux fois puis Bron­chard sur un beau move des­sous et un jo­li coup de poi­gnet der­rière la ligne rouge, por­ta l’écart pour les Au­ver­gnats à son maxi­mum (47­65, 35e).

C’était trop beau car la JAVCM se mon­tra un peu moins lu­cide, no­tam­ment face à Pou­pet, si­gnant un 7­0 (54­65, 36e).

Onze points, c’est l’écart sur le­quel bu­ta le plan­chot, les Mé­tro­po­li­tains res­tant alors so­lides pour jouer, en im­pec­cable contrôle, au­tant la pen­dule et les fautes pour, mal­gré un der­nier mi­ni­sur­saut lo­cal em­po­cher sa dixième vic­toire.

MAέTRISE.

El Am­ra­ni et les siens ont su prendre les de­vants pour ne pas mettre Orchies en confiance.

PHO­TO F. CAMPAGNONI

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.