IN­DIS­CRÉ­TIONS

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - PUY-DE-DÔME DANS LES COULISSES DE L'ACTU -

PAS CAN­DI­DAT.

Fi­dèle à ce qu’il avait an­non­cé pen­dant la cam­pagne des mu­ni­ci­pales de 2014, le maire PS de Cler­montFer­rand, Oli­vier Bian­chi, le confirme : « Je ne se­rai pas can­di­dat aux élec­tions lé­gis­la­tives » en 2017. « J’ai bien as­sez de tra­vail à la mai­rie et à l’ag­glo », as­sure-t-il, en pré­ci­sant que « ce qu’il faut, ce sont les bons can­di­dats là où les dé­pu­tés sor­tants ne se re­pré­sen­te­ront pas. Il fau­dra mar­quer un re­nou­vel­le­ment gé­né­ra­tion­nel ».

CAN­DI­DATE.

En at­ten­dant, sa ca­ma­rade Christine Pi­rès-Beaune, dé­pu­tée de la 2e cir­cons­crip­tion, croi­sée sur le mar­ché de Riom hier ma­tin, confirme qu’elle se­ra can­di­date à un deuxième man­dat.

BRICE HOR­TE­FEUX AUX COM­MANDES DE L’AÉ­RO­PORT.

Élu ven­dre­di pré­sident de l’aé­ro­port de Cler­mont-Au­vergne, Brice Hor­te­feux, vice-pré­sident de la Ré­gion, a fait par­tir, le jour même, un cour­rier au pré­sident de la com­pa­gnie HOP ré­ca­pi­tu­lant toutes les at­tentes et cri­tiques re­cen­sées au­près des usa­gers au­ver­gnats : l’ac­cu­mu­la­tion des re­tards ; l’al­lon­ge­ment des tra­jets liés au sta­tion­ne­ment éloi­gné à Or­ly ; la dis­pa­ri­tion de qua­si­ment toutes les lignes trans­ver­sales jus­qu’aux pres­ta­tions du ma­tin, à bord des avions. Brice Hor­te­feux se dit dé­ter­mi­né à ne rien lâ­cher no­tam­ment au­près du pré­sident d’Air France-KLM, Alexandre de Ju­niac, qu’il connaît bien, pour avoir tra­vaillé avec au sein d’un ca­bi­net mi­nis­té­riel.

LE MI­NISTRE RE­VIEN­DRA T- IL À L’EPHAD ?

C’est pro­mis, il re­vien­dra dans le Puy-de-Dôme ! Le ca­bi­net du mi­nistre de l’Éco­no­mie Em­ma­nuel Ma­cron a as­su­ré, en fin de se­maine, que le dé­pla­ce­ment pré­vu de­main lun­di et re­por­té pour cause de dé­bats sur la loi sur le tra­vail, se­ra bien re­pro­gram­mé. Ce qu’on ne sait pas, c’est si Em­ma­nuel Ma­cron confir­me­ra son pas­sage à la nou­velle mai­son de re­traite de Cham­peix. Il de­vait l’inau­gu­rer à l’in­vi­ta­tion du dé­pu­té PS Jean-Paul Bac­quet. Un dos­sier sen­sible…

JAM­BON D’AU­VERGNE A SON LO­GO EU­RO­PÉEN.

C’est of­fi­ciel ! À comp­ter du 23 mars, les Jam­bons d’Au­vergne pour­ront ar­bo­rer le lo­go eu­ro­péen sur leur éti­quette. Le Jour­nal of­fi­ciel de l’Union Eu­ro­péenne du 2 mars 2016 a pu­blié le rè­gle­ment d’exé­cu­tion qui pro­cède à l’en­re­gis­tre­ment de la dé­no­mi­na­tion « Jam­bon d’Au­vergne » dans le re­gistre des In­di­ca­tions géo­gra­phiques pro­té­gées. La men­tion « Jam­bon d’Au­vergne » dé­signe un jam­bon sec éla­bo­ré par un sa­lai­son­nier ha­bi­li­té, avec pour prin­ci­pales ca­rac­té­ris­tiques : une du­rée de sé­chage mi­ni­male de 8 mois, la pré­sence d’ail dans le sel de sa­lage, une phase d’étu­vage (mon­tée en tem­pé­ra­ture) de quelques jours avant l’en­trée en sé­choir.

SÉ­NA­TO­RIALES, PRE­MIER ROUND…

Si au­cun can­di­dat n’est of­fi­ciel­le­ment en lice pour les élec­tions sé­na­to­riales dans le Puyde-Dôme, en sep­tembre 2017, cer­tains élus ont vu dans la ré­ac­tion du pré­sident PRG du Con­seil dé­par­te­men­tal, Jean-Yves Gout­te­bel, concer­nant la vi­site de Na­jat Val­laud-Bel­ka­cem aux An­cizes, un geste pré­mo­ni­toire. En re­pro­chant à la mi­nistre de ve­nir au col­lège sans qu’il en soit aver­ti, Jean-Yves Gout­te­bel, can­di­dat mal­heu­reux en 2011, au­rait ain­si en­voyé un « scud » en di­rec­tion du sé­na­teur PS Jacques-Ber­nard Ma­gner, l’homme fort des Com­brailles.

… ET CE N’EST QU’UN DÉ­BUT !

La gauche puy­dô­moise n’a pour seul es­poir que de dé­cro­cher deux fau­teuils sur trois aux élec­tions sé­na­to­riales de sep­tembre 2017. De­puis les mu­ni­ci­pales de 2014 et les ré­gio­nales de 2015, la droite de­vrait lo­gi­que­ment re­trou­ver le siège qu’a oc­cu­pé Jean-Marc Juil­hard entre 2001 et 2011. Alors que cer­tains élus so­cia­listes sou­haitent que la Cler­mon­toise Mi­chèle An­dré soit à nou­veau can­di­date, la par­tie s’an­nonce ten­due.

CONCUR­RENCE !

Si Cler­mont-Fer­rand a été la pre­mière ville fran­çaise à se ma­ni­fes­ter, par la voix de son maire Oli­vier Bian­chi, pour ten­ter de de­ve­nir la Ca­pi­tale eu­ro­péenne de la Culture en 2028, elle va de­voir af- fron­ter de la concur­rence, semble-t-il. Une ini­tia­tive est dé­jà née dans les Côtes-d’Ar­mor - as­so­cia­tion à l’ap­pui - pour « pré­pa­rer la can­di­da­ture de Saint-Brieuc ». Le titre et les re­tom­bées at­ten­dues pour­raient ai­gui­ser l’ap­pé­tit d’autres villes. Avan­tage poin­té par le maire de Cler­mont : « Nous avons un peu pré­emp­té sur ce dos­sier ». Reste main­te­nant à convaincre. Y com­pris les Cler­mon­tois.

TAXIS.

En plon­geant dans les lignes bud­gé­taires de la ré­gion, Laurent Wau­quiez a fait de drôles de dé­cou­vertes. Comme ces 170.000 eu­ros dé­pen­sés sur une an­née en Rhône-Alpes pour des fac­tures de taxi. Si on ne peut plus ai­der les pe­tits ar­ti­sans…

LA LISTE ? QUELLE LISTE ?

La liste des quinze ly­cées vo­lon­taires pour ex­pé­ri­men­ter les me­sures de sé­cu­ri­té vou­lues par le nou­vel exé­cu­tif ré­gio­nal se fait tou­jours at­tendre. Mais ce n’est pas faute de can­di­dats puis­qu’une se­conde liste est dé­jà en pré­pa­ra­tion.

EN­TRAέNE­MENT SPÉCIAL À PONT­GI­BAUD.

Si­mon Le­roy, conseiller tech­nique et spor­tif de la Fé­dé­ra­tion fran­çaise de course d’orien­ta­tion et en­traî­neur du pôle France jeune, et Char­ly Boi­chut, en­traî­neur na­tio­nal de l’équipe de France se­niors, viennent d’ac- com­pa­gner les équipes de France ju­niors et se­niors pour un en­traî­ne­ment spécial à Pont­gi­baud, dans les Cheires de Cômes. L’ob­jec­tif : pré­pa­rer les cham­pion­nats du monde et les cham­pion­nats d’Eu­rope.

JEAN-CLAUDE MAILLY À CLER­MONT.

La ve­nue du se­cré­taire gé­né­ral de Force ou­vrière, Jean-Claude Mailly, est an­non­cée pour le 31e con­grès de l’union dé­par­te­men­tale puy­dô­moise du syn­di­cat, qui se tien­dra le 8 avril, à Cler­mont-Fer­rand (Po­ly­dôme), ras­sem­blant un mil­lier de per­sonnes.

BO­NUS SUR LES CARTES GRISES.

En Au­vergne, la part de la ré­gion dans le prix de la carte grise était de 45 € par che­val fis­cal alors qu’en Rhône-Alpes, elle était fixée à de 43 €. Fi­na­le­ment, l’har­mo­ni­sa­tion pro­fi­te­ra aux Au­ver­gnats, Laurent Wau­quiez ayant dé­ci­dé pour 2017 d’ali­gner les ta­rifs vers le bas, à 43 € pour tout le monde.

NOS EN­TRE­PRISES CHASSENT EN BA­VIÈRE.

La­guiole tra­di­tion, Ro­ger Or­fevre, Thiers Is­sard, Fon­te­nille Pa­taud, Ro­bert Da­vid La­guiole, Ac­ti­lam, La­giole Claude Do­zorme Ar­ba­lete G. Da­vid La­guiole, CCI Au­vergne… l’Au­vergne était par­ti­cu­liè­re­ment bien re­pré­sen­tée au 42e sa­lon de la chasse de Nu­rem­berg qui s’est te­nu du 4 au 7 mars. ( Env 42.000 vi­si­teurs de plus de 120 pays).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.