Pas ano­din

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - 7 JOURS EN POLITIQUE - Claude Lesme

Comme pour la ré­forme consti­tu­tion­nelle – avec sa ce­rise sur le gâ­teau, la dé­chéance de na­tio­na­li­té, sè­che­ment re­to­quée jeu­di par le Sé­nat –, le gou­ver­ne­ment s’est pris les pieds dans le ta­pis avec la ré­forme du tra­vail. Une ma­nière de mon­trer que quand on a per­du la main, on a per­du la main…

Beau­coup s’in­ter­rogent sur le pour­quoi de ce nou­veau gâ­chis au­tour d’une ré­forme dont le but était es­sen­tiel : trou­ver des so­lu­tions au chô­mage de masse, no­tam­ment des jeunes, le can­cer de la so­cié­té fran­çaise.

Pour em­ployer une formule qui date mais qui a le mé­rite d’être claire : le gou­ver­ne­ment a en­core mis la char­rue avant les boeufs alors que le dia­logue social est son cre­do.

Il est vrai que la com­mu­ni­ca­tion et la pé­da­go­gie du pro­jet ont été très par­ti­cu­lières. Faire fui­ter un texte maxi­ma­liste puis ré­tro­pé­da­ler de­vant le tol­lé après né­go­cia­tions ne pou­vait au fi­nal que mé­con­ten­ter (plus ou moins) tout le monde, même si les syn­di­cats ré­for­mistes ont eu gain de cause et que le pa­tro­nat a sau­vé l’es­sen­tiel.

Pour­tant, le texte qui se­ra pré­sen­té mer­cre­di en Con­seil des mi­nistres, même édul­co­ré, ne se­ra pas ano­din. Il in­tro­duit en ef­fet deux prin­cipes no­va­teurs : l’en­tre­prise de­vient le coeur de la né­go­cia­tion et le compte per­son­nel d’ac­ti­vi­té ébauche une ré­vo­lu­tion, la mise en place d’une sé­cu­ri­té so­ciale pro­fes­sion­nelle tout au long d’une car­rière. Quant au pla­fon­ne­ment des in­dem­ni­tés de li­cen­cie­ment, même in­di­ca­tif, il se­ra sui­vi par les juges.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.