Dé­mare suc­cède à Ja­la­bert

Vic­toire fran­çaise sa­me­di sur la Via Ro­ma

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - SPORTS L'ACTU NATIONALE -

« Il y a des jours où tout sou­rit », lâche-t-il, éber­lué… Tout a réus­si à Ar­naud Dé­mare, vain­queur sa­me­di de Mi­lan-San­re­mo au bout d’un long sprint et pre­mier Fran­çais à ins­crire son nom au pal­ma­rès d’un « mo­nu­ment » du cyclisme de­puis 1997.

Ebloui sous le so­leil écla­tant de la Ri­vie­ra, le cou­reur de la FDJ a re­con­nu quelques ins­tants après son sprint eu­pho­ri­qu e : « Je suis sur­pris par ce que j’ai pu faire ».

Le Picard s’est im­po­sé très lar­ge­ment, de­van­çant d’une pleine lon­gueur le Bri­tan­nique Ben Swift, en conclu­sion de la plus longue clas­sique de la sai­son, por­tée à 295 ki­lo­mètres en

CLAS­SE­MENT

1. Ar­naud Dé­mare (Fra/FDJ), les 295 km en 6 h 54’45” ; 2. Ben Swift (Gbr/ Sky) m.t. ; 3. Jür­gen Roe­landts (Bel/Lot­to) ; 4. Na­cer Bou­han­ni (Fra/Co­fi­dis) ; 5. Greg Van Aver­maet (Bel/BMC) ; 6. Alexan­der Kris­toff (Nor/Ka­tu­sha) ; 7. Hein­rich Hauss­ler (Aus/IAM) ; 8. Fi­lip­po Poz­za­to (Ita/Sou­theast-Venezuela) ; 9. Son­ny Col­brel­li (Ita/Bar­dia­ni) ; 10. Mat­teo Tren­tin (Ita/Etixx), tous même temps… rai­son d’un ébou­le­ment qui a al­lon­gé en­core le par­cours (4 km de plus).

Dé­mare a pour­tant connu le han­di­cap d’une chute à l’en­trée des 30 der­niers ki­lo­mètres. Mais il a pu se re­pla­cer avant le Pog­gio, la der­nière dif­fi­cul­té du par­cours qui n’a des­si­né au­cune hié­rar­chie, hor­mis un court avan­tage au cham­pion du monde 2015, le Po­lo­nais Mi­chal Kwiat­kows­ki. Dans les rues en­so­leillées de San­re­mo, Kwiat­kows­ki a été re­pris tout comme le Suisse Fa­bian Can­cel­la­ra, qui dis­pu­tait pour la der­nière fois la « clas­si­cis­si­ma ».

Le sprint sur la Via Ro­ma a donc consa­cré Dé­mare. D’au­tant plus que son an­cien co­équi­pier et ri­val, Na­cer Bou­han­ni, a été gê­né par un in­ci­dent mé­ca­nique et n’a pu ri­va­li­ser jus­qu’à la ligne. Lan­cé à pleine vi­tesse, Dé­mare a dé­bor­dé le Belge Jür­gen Roe­landts (3e) pour s’ad­ju­ger une vic­toire mo­nu­men­tale pour un cou­reur fran­çais. La pre­mière à San­re­mo de­puis Laurent Ja­la­bert en 1995, la pre­mière aus­si dans l’une des cinq grandes clas­siques de­puis 1997.

L’ e n f a n t d e Wa r l u i s ( Oise), amou­reux éper­du de Pa­ris­Rou­baix, re­vient de loin. La se­maine pas­sée, il avait aban­don­né dans Pa­ris­Nice à cause d’un pro­blème mus­cu­laire après avoir en­le­vé la pre­mière étape. Aux dé­pens dé­jà de Bou­han­ni, l’autre grand sprin­teur fran­çais, frus­tré par sa qua­trième place sur la Via Ro­ma.

Cette sai­son, la ri­va­li­té na­tio­nale est pas­sée à l’éche­lon su­pé­rieur, pour le bon­heur du cyclisme fran­çais qui voit se pro­fi­ler, en oc­tobre, à Do­ha ( Qa­tar), un cham­pion­nat du monde pro­mis aux sprin­teurs.

« C’est un très bon cou­reur et je pense qu’on res­te­ra ad­ver­saires pen­dant très long­temps » , a sou­ri Dé­mare, tout à sa joie de se re­mettre sur une tra­jec­toire scin­tillante. Quatre ans et de­mi après son titre de cham­pion du monde espoirs.

HIS­TO­RIQUE. De­puis 1995 et la vic­toire de Laurent Ja­la­bert, au­cun Fran­çais n’avait rem­por­té Mi­lan - San­re­mo. Ar­naud Dé­mare a rec­ti­fié le tir.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.