Cler­mont, le mo­ment de voir plus haut

L’oc­ca­sion, cet après­mi­di (16 h 15), de battre pour la pre­mière fois un club du Top 6 QUES­TIONS A

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - SPORTS RUGBY - Ch­ris­tophe Bu­ron

Avant un exil d’une se­maine sous le so­leil d’Es­pagne (à Ali­cante), pour res­ser­rer les rangs, l’ASM a l’op­por­tu­ni­té de re­prendre la place de lea­der et de battre, ac­ces­soi­re­ment, un ad­ver­saire du Top 6 pour la pre­mière fois de la sai­son.

a se­maine à ve­nir du club cler­mon­tois se­ra douce et agréable. Au sud de l’Es­pagne, à 1.150 ki­lo­mètres de la ca­pi­tale au­ver­gnate, à Ali­cante exac­te­ment, la mét é o p r i n t a n i è re s e ra à coup sûr pro­pice à ce stage de l’ASM, qui in­ter­vient juste en fin de Tour­noi. L’heure pour le staff, de re­créer des liens, mettre de la joie et de la bonne hu­meur et pré­pa­rer, spor­ti­ve­ment aus­si, la der­nière ligne droite de la sai­son.

Le contexte de ce ras­sem­ble­ment loin­tain de tout le groupe, va­lides, bles­sés et in­ter­na­tio­naux, se­ra d’au­tant plus dé­li­cieux et har­mo­nieux si Cler­mont boucle l’hi­ver, qui s’achève au­jourd’hui, sur un nou­veau suc­cès.

« Ce stage, j’y ai pen­sé en pré­sai­son car j’avais ci­blé cette pé­riode à la sor­tie du Tour­noi où il faut re­don­ner un coup de boost, ex­plique Azé­ma. Et je peux dire que l’on au­rait fait la même chose si on avait été qua­li­fié pour les quarts de la Coupe d’Eu­rope ».

L’Eu­rope n’est plus la pré­oc­cu­pa­tion de Cler­mont, voi­là au moins un point com­mun avec le S t a d e To u l o u s a i n q u i s’avance au­jourd’hui sur la pe­louse ca­la­mi­teuse du stade Mi­che­lin. Pour le reste, entre les deux clubs, la dy­na­mique est to­ta­le­ment op­po­sée avec une ASM qui surfe sur quatre suc­cès tan­dis que le Stade a per­du les clefs de la vic­toire de­puis quatre journées.

Ce­ci étant dit, Azé­ma n’ e s t p a s h o m m e ( e t coach) à re­gar­der dans le ré­tro, et la ve­nue d’un To u l o u s e éga­le­ment amoin­dri par ce dou­blon, qui n’était pas pro­gram­mé ( dû au re­port de la jour­née eu­ro­péenne du triste 13 no­vembre), l’in­quiète un peu.

« To u l o u s e, a v e c Ug o Mo­la, ça reste l’école du Stade. Il ap­porte sa vi­sion et son vé­cu dans les clubs où il est pas­sé, mais leur rugby est ty­pique : oc­cu­pa­tion des es­paces, jeu de­bout et au con­tact, du liant avants et trois­quarts. Une équipe qui fait vivre le bal­lon, quoi ! Face à cette équipe, il est im­por­tant d’être concen­tré dé­fen­si­ve­ment ».

Avec une for­ma­tion qua­si iden­tique à celle qui a fait l’es­sen­tiel face à Brive (25­6), Fritz Lee en plus au cou­loir, l’ASM se trouve face à un chal­lenge in­té­res­sant ; ce­lui de battre, en­fin, une équipe du Top 6. L’oc­ca­sion donc de voir plus haut.

« Jusque­là, on était en des­sous du ni­veau des équipes de tête, es­time Azé­ma. Dé­jà contre Tou­louse, il va être in­té­res­sant de voir où on se si­tue. Les pro­chaines se­maines vont être ré­vé­la­trices ».

Après avoir bat­tu Castres, Oyon­nax, Gre­noble et Br ive, les Cler mon­tois vont de­voir chan­ger de bra­quet. Car avec Tou­louse, Bor­deaux puis Tou­lon dans la fou­lée, les cols de pre­mière ca­té­go­rie suc­cèdent à la moyenne mon­tagne…

Re­port du match oblige (du 9 jan­vier), Cler­mon­tois (ici Na­kai­ta­ci) et Tou­lou­sains ne s’étaient plus croi­sés de­puis la de­mi-fi­nale du mois de juin 2015 à Bor­deaux. Ce jour-là, l’ASM s’était im­po­sée sur le fil (18-14), sans ins­crire le moindre es­sai. PHO­TO RÉ­MI DUGNE

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.