L’ONF confor­té en tant que ges­tion­naire

Le nou­veau contrat d’ob­jec­tifs et de per­for­mance est si­gné

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - RÉGION - Guy Le­maitre

Maire de Ro­che­fort-Mon­tagne, dans le mas­sif du Sancy (Puy-de-Dôme), Do­mi­nique Jar­lier pré­side la Fé­dé­ra­tion na­tio­nale des com­munes fo­res­tières (FNCOFOR).

À ce titre, il com­mente le nou­veau contrat d’ob­jec­tifs et de per for mance qu’il vient de si­gner avec l’État et l’Of­fice na­tio­nal des fo­rêts ( ONF) pour la pé­riode 2016­2020 (*).

Com­munes concer­nées. Celles pos­sé­dant de la fo­rêt pu­blique, soit 20 % de la fo­rêt pour la ré­gion Au­vergne­Rhône­Alpes, où 887 com­munes adhèrent à la FNCOFOR. Les fo­rêts pu­bliques en­globent celles du do­maine de l’État et celles des col­lec­ti­vi­tés.

L’es­prit de ce contrat. Les com­munes s’en­gagent à mo­bi­li­ser plus de bois à l’ho­ri­zon 2020, c’est­à­dire à faire cou­per et vendre plus de bois par l’ONF. Il s’agit d’un en­ga­ge­ment im­por­tant de la FNCOFOR.

Le prin­ci­pal en­jeu. En France, la fi­lière bois est très dé­fi­ci­taire car on im­porte plus de bois qu’on en com­mer­cia­lise.

Or, il faut avoir à l’es­prit que c’est dans le Mas­sif cen­tral, no­tam­ment en Au­vergne qu’il y a le plus de res­sources à ex­ploi­ter en rai­son du po­ten­tiel exis­tant. Une en­quête ré­cente confirme l’état de cette res­source mal­gré cer­taines ap­pré­hen­sions pro­vo­quées par la créa­tion de cen­trales uti­li­sant la bio­masse fo­res­tière ( NDLR, uni­tés de co­gé­né­ ra­tion).

Les ob­jec­tifs. Ex­ploi­ter plus de bois au bé­né­fice de la fi­lière et de l’em­ploi ; re­le­ver le dé­fi du chan­ge­ment cli­ma­tique ; pré­ser­ver la bio­di­ver­si­té ; as­su­rer des mis­sions d’in­té­rêt gé­né­ral par l’ONF comme l’ac­cueil du pu­blic, l’édu­ca­tion à l’en­vi­ron­ne­ment ou la mise en place de ré­serves in­té­grales.

Et l’ONF ? On tient à conser­ver son rôle d’opé­ra­teur unique, au plan na­tio­nal, qui ga­ran­tit une ges­tion du­rable des fo­rêts à tra­vers, no­tam­ment, la pré­ser­va­tion de l’eau, des sols, de la bio­di­ver­si­té et de la res­source fo­res­tière.

Le rôle des col­lec­ti­vi­tés. Par ce contrat, elles ver­ront se pour­suivre la mise en oeuvre du ré­gime fo­res­tier sur leurs ter­ri­toires sans con­tri­bu­tion fi­nan­cière sup­plé­men­taire.

(*) En rai­son de la fu­sion des ré­gions, l’Union ré­gio­nale des com­munes fo­res­tières Au­ver­gneLi­mou­sin est sur le point d’être scin­dée entre Rhône­Alpes et Aqui­taine.

OB­JEC­TIF. Le contrat 2016-2020 de­vrait sa­tis­faire les com­munes adhé­rentes. PHO­TO DO­MI­NIQUE PARAT

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.