Pièces hy­brides sur le fond et la forme

Hy­brides in­ter­pré­tés, hier soir, par les élèves du Conser­va­toire

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - SI ON SORTAIT -

Les élèves de cycle pré-pro­fes­sion­nel du Conser­va­toire pré­sen­taient, hier soir, leur spec­tacle « Hy­brides », sur la scène de la Mai­son de la Cul­ture.

Danse clas­sique, contem­po­raine, jazz et hi­phop, tous dans un même spec­tacle mais pas dans une même pièce. Ces Hy­brides sont une pre­mière, en tout cas pour le Conser­va­toire de Cler­mont.

« C’est des élèves qui sont sco­la­ri­sés en même temps au ly­cée ou a la fac, mais on vou­lait leur of­frir des condi­tions de tra­vail por­fes­sion­nel en plus des heures de tra­vail. Les ame­ner à un tra­vail d’écri­ture scé­nique, de re­pré­sen­ta­tion en condi­tions » confie Ma­de­line Izou­let­Réant, res­pon­sable du sec­teur danse au Conser­va­toire.

Hy­brides, ce spec­tacle l’est aus­si à tra­vers ceux qui le re­pré­sentent : à la croi­sée entre ama­teurs et pro­fes­sion­nels, car mal­gré leur sco­la­ri­té, ces élèves, qui ont entre 17 et 22 ans, tra­vaillent à rai­son de dix heures par se­maine.

« On a été agréa­ble­ment sur­pris de l’in­ves­tis­se­ment des dan­seurs » conti­nueMa­de­line Izou­let­Réant.

Si tout n’est pas par­fait, ne soyons pas trop sé­vère avec ces fu­turs pro­fes­sion­nels de la danse.

HIP-HOP. Chaque pièce était re­pré­sen­tée par huit dan­seurs. PHO­TO RÉ­MI DUGNE

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.