A BOR­DEAUX, ON DÉ­CONS­TRUIT LES AR­GU­MEN­TAIRES RA­DI­CAUX

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - FRANCE & MONDE -

LE CA­PRI. Bruxelles in­té­res­sé. À Bor­deaux, le Centre d’ac­tion et de pré­ven­tion contre la ra­di­ca­li­sa­tion des in­di­vi­dus ( Ca­pri) est le pre­mier en France à as­su­rer un sui­vi plu­ri­dis­ci­pli­naire des per­sonnes sé­duites par l’idéo­lo­gie dji­ha­diste. L’ini­tia­tive semble faire école en Bel­gique : le mi­nistre belge de l’Aide à la Jeu­nesse vi­si­te­ra le dis­po­si­tif en juin en vue d’un pro­jet si­mi­laire à Bruxelles. « Le Ca­pri s’in­té­resse aux cas les plus fra­giles, en rup­ture, qui sont des proies fa­ciles pour les re­cru­teurs, ou à ceux qui tiennent un dis­cours ra­di­cal » , se­lon un élu. La struc­ture a pour ob­jec­tifs de dé­cons­truire les ar­gu­men­taires ra­di­caux, for­mer les ac­teurs psy­cho­so­ciaux à la re­con­nais­sance des signes de ra­di­ca­li­sa­tion et ac­com­pa­gner les per­sonnes si­gna­lées et leurs proches. Elle suit une tren­taine de jeunes de moins de 25 ans, dont deux mi­neurs. Ma­jo­ri­tai­re­ment des hommes (70%), plus de la moi­tié sont sans em­ploi. Tous ont été si­gna­lés par les ser­vices de sé­cu­ri­té ou leurs proches.

JOHN­NY HAL­LY­DAY. En

concert à Bruxelles. Évé­ne­ment sym­bo­lique, hier soir à Bruxelles, avec la ve­nue du chan­teur John­ny Hal­ly­day. Le ro­ckeur fran­çais, qui avait écrit une chan­son en hom­mage aux vic­times des at­ten­tats pa­ri­siens de jan­vier 2015, puis tweeté « de tout coeur avec vous en Bel­gique » cette se­maine, a te­nu à main­te­nir son concert. Ma­riah Ca­rey a, elle, an­nu­lé le sien pré­vu au­jourd’hui.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.