Des Bleus d’at­taque mais sans dé­fense

Après la vic­toire en ami­cal face aux Pays­Bas et avant la ré­cep­tion de la Rus­sie, mar­di

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - SPORTS -

Un cas­ting qua­si­ment en place

L’ef­fi­ca­ci­té de l’at­taque, même pri­vée de Ka­rim Ben­ze­ma, et le beau re­tour de Di­mi­tri Payet ont per­mis à l’équipe de France de main­te­nir aux Pays-Bas (3-2) sa belle dy­na­mique en vue de l’Eu­ro 2016, mais les er­re­ments de la dé­fense in­ter­pellent.

Il reste en­core un ren­dez­vous aux Bleus, mar­di face à la Rus­sie au Stade de France, pour confir­mer leur al­lant of­fen­sif et gom­mer leurs im­per­fec­tions, avant la di­vul­ga­tion de la liste des 23, le 12 mai.

Sans Ben­ze­ma, ça va. De­puis la mise à l’écart de Ka­rim Ben­ze­ma en rai­son de son im­pli­ca­tion pré­su­mée dans l’af­faire de la sex­tape, Di­dier Desc­hamps cherche des so­lu­tions al­ter­na­tives en at­taque. Et pour l’heure, à l’évi­dence, l’ab­sence du Ma­dri­lène ne nuit pas au ren­de­ment du sec­teur of­fen­sif.

Sans son grand ri­val, Oli­vier Gi­roud­sem­bleé­pan oui en pointe et vient ain­si d’en­chaî­ner son 4e but en 4 ren­contres.

« Même s’il est dans une po­si­tion dé­li­cate en club, il est dans la conti­nui­té de ce qu’il fait avec nous, il a été in­té­res­sant dans son jeu d’ap­pui, avec beau­coup d’af­fi­ni­tés avec les joueurs du mi­lieu et les joueurs of­fen­sifs », a com­men­té le sé­lec­tion­neur.

Gi­roud pro­fite à plein de la mon­tée en puis­sance sur le plan in­ter­na­tio­nal d’An­toine Griez­mann, au­teur de l’ou­ver­ture du score sur un ma­gni­fique coup franc. Le lea­der d’at­taque de l’At­le­ti­co Ma­drid était dé­jà de­ve­nu l’une des stars de la Li­ga, juste der­rière le trio MSN du FC Bar­ce­lone ( Mes­si­Sua­rez­Ney­mar) et Cris­tia­no Ro­nal­do. Mais il lui fal­lait pas­ser un cap en bleu et s’af­fir­mer comme un pa­tron dans la pers­pec­tive de l’ Eu­ro. La mue est en­train d’opé­rer.

Qu’il soit as­so­cié à An­tho­ny Mar­tial (Da­ne­mark, Al­le­magne) ou à Di­mi­tri Payet comme aux Pays­Bas, le duo Griez­mann­Gi­roud fonc­tionne aus­si bien et l’en­tente entre les deux joueurs, dé­jà per­cep­tible au Da­ne­mark ( 2­1, le 11 oc­tobre) et sur­tout contre les cham­pions du monde al­le­mands ( 2­0, le 13 no­vembre), est source de pro­messes pour l’Eu­ro.

De quoi com­pli­quer la tâche de Desc­hamps dans ses choix, alors que Ben­ze­ma a de fortes chances de re­de­ve­nir sé­lec­tion­nable à par­tir du 15 avril.

Payet a mar­qué des points. Di­mi­tri Payet n’était plus ré­ap­pa­ru en équipe de France de­puis le 13 juin et un re­vers pi­teux en Al­ba­nie ( 1­0). Mais Desc­hamps, qui n’avait pas du tout ap­pré­cié les der­nières pres­ta­tions du Réunion­nais en sé­lec­tion, ni son com­por­te­ment au sein du groupe, ne pou­vait pas res­ter in­sen­sible de­vant sa sai­son épa­tante à West Ham et lui a of­fert une ses­sion de rat­tra­page. Payet n’a pas lais­sé pas­ser l’of­frande aux Pays­Bas et se po­si­tionne clai­re­ment comme un can­di­dat en puis­sance.

Sans être aus­si in­fluent qu’en Pre­mier League, il a ai­man­té les bal­lons et a fait ap­pré­cier sa qua­li­té de frappe, l’une ayant heur­té le po­teau en se­conde pé­riode.

« Il a été très bon, a ju­gé Desc­hamps. Payet confirme ce qu’il fait avec son club et ce qu’il a mon­tré dans sa se­maine d’en­ traî­ne­ment. Il est en pleine forme. »

Dans une at­taque qui re­cèle en­core de nom­breuses in­con­nues (Ben­ze­ma ? Val­bue­na ? Fe­kir ? Ben Ar­fa ? Dem­bele ?), l’an­cien Mar­seillais peut re­com­men­cer à y croire sé­rieu­se­ment.

Une dé­fense sans as­su­rance. Si l’at­taque est com­pé­ti­tive et si Desc­hamps peut comp­ter sur un re­dou­table trio au mi­lieu ( Pog­ba­Diar­ra­Ma­tui­di), la dé­fense reste la prin­ci­pale pré­oc­cu­pa­tion.

Le cas­ting est pour­tant qua­si­ment en place pour l’Eu­ro. Les huit ar­rières pré­sents à ce stage ( Va­rane, Kos­ciel­ny, Sa­kho, Ma­thieu, Sa­gna, Jal­let, Evra, Digne) sont bien par­tis pour être du ren­dez­vous en juin, à moins que le sé­lec­tion­neur ne se serve de la po­ly­va­lence de Jé­ré­my Ma­thieu ( axe et cô­té gauche) pour éjec­ter Lu­cas Digne et ajou­ter un élé­ment sup­plé­men­taire en at­taque.

Mais l’ar­rière­garde pa­raît fé­brile et les deux buts en­cais­sés sur coups de pied ar­rê­tés, même le pre­mier en­ta­ché par une gros­sière faute de main, font désordre avant de plon­ger dans le grand bain de l’Eu­ro.

« On doit res­ter plus ap­pli­qué, a rap­pe­lé le sé­lec­tion­neur. Le haut ni­veau, ce sont des dé­tails. On fait de très, très bonnes choses, c’est ra­geant de de­voir s’in­cli­ner sur des si­tua­tions, non pas dues au mé­rite de l’ad­ver­saire mais à des fautes d’in­at­ten­tion de notre part. »

AT­TAQUE.

Oli­vier Gi­roud a en­chaî­né son 4e but en quatre ren­contres.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.