Del­haye de Maulde redémarre plein pot

Le pi­lote de Blot­l’Église deuxième en ju­niors E1, hier à Brioude

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - SPORTS - Ra­phaël Ro­chette ra­phael.ro­chette@cen­tre­france.com

Meilleur Au­ver­gnat hier, Quen­tin Del­haye de Maulde a brillé sur la scène eu­ro­péenne pour sa re­prise de la com­pé­ti­tion. Le Puy­dô­mois ne s’est in­cli­né que de six se­condes chez les ju­niors.

L’en­du­ro est une spé­cia­li­té bien fran­çaise. Les Tri­co­lores y font la loi. On en a en­core eu la dé­mons­tra­tion, hier à Brioude, lors d’une pre­mière jour­née de cham­pion­nat d’Eu­rope do­mi­née par les pi­lotes du clan bleu­blanc­rouge.

Au terme de longues heures à mo­to, sur un par­cours à la fois spec­ta­cu­laire et exi­geant, les Fran­çais ont fait main basse sur la moi­tié des tro­phées. Quatre fois, la Mar­seillaise a re­ten­ti au soir de ce pre­mier round, grâce à An­tho­ny Ges­lin (ju­niors E1), Jean­Bap­tiste Ni­co­lot (ju­niors U20), Ro­main Bou­can­dey (se­niors E1) et An­toine Bas­set (se­niors E3).

« On s’est bien bat­tu »

Un hon­neur qui a failli re­ve­nir éga­le­ment au Puy­dô­mois, Quen­tin Del­haye de Maulde, le meilleur ré­gio­nal sur les hau­teurs du Bri­va­dois. Le jeune pi­lote des Com­brailles, 19 ans, est pas­sé à sept se­condes d’une vic­toire de pres­tige, à une heure de chez lui.

« C’est dans l’en­semble une bonne jour­née, avec un po­dium, confiait le pi­lote de Blot­l’Église rou­lant sur une 250 4 temps du Team TM Ra­cing. Ce n’ était pas for­cé­ment pré­vu. C’ est ma pre­mière com­pé­ti­tion de la sai­son. Ça com­mence bien. Je ve­nais pour m’échauf­fer, pour me re­mettre dans le bain en vue du cham­pion­nat de France. »

Une mise en train qui a été meilleure que pré­vu, même si au fil de la jour­née l’Au­ver­gnat s’est for­cé­ment mis à croire à la gagne. « On s’est vrai­ment bien bat­tu avec An­tho­ny (Ges­lin). J’ai été en tête un mo­ment. En fait, on se pas­sait de­vant à tour de rôle. C’était très ser­ré. À la 1re spé­ciale, j’étais pre­mier. À la 2e, je n’y étais plus. La 3e, j’y étais de nou­veau. »

« Un point mort »

Un ma­no a ma­no qui n’a pris fin qu’au 9e et der­nier chro­no de la jour­née. « C’est vrai­ment là que tout s’est joué. Mon frein ar­rière est tom­bé en panne et j’ai fait un point mort à l’en­trée de la spé­ciale. J’ai dû perdre trois­ quatre se­condes, c’est qua­si­ment ce qu’il me manque à l’ar­ri­vée… »

Il a per­du aus­si un peu de temps sur la pre­mière spé­ciale qu’il a rem­por­tée. « J’ai com­mis une faute en dé­but de jour­née, re­le­vai­til. Parce qu’une ban­de­role avait été ar­ra­chée et on ne voyait pas vrai­ment où la piste al­lait. Il n’y avait pas de trace. » À quoi ça peut te­nir, fi­na­le­ment, un suc­cès ou une 2e place, après tant de ki­lo­mètres à mo­to, la poi­gnée dans le coin…

Quen­tin au­ra peut­être sa re­vanche au­jourd’hui. Ils se­ront en­core plus de deux cents au dé­part, ce ma­tin, place de la mai­rie, pour un deuxième acte, sans doute da­van­tage boueux que pous­sié­reux, si l’on se fie aux pré­vi­sions mé­téo. « Qu’im­porte que ce soit hu­mide ou sec, il fau­dra ar­ri­ver à gé­rer » , sou­li­gnait le Puy­dô­mois, cham­pion de France es­poir 2014, dès sa pre­mière sai­son d’en­du­ro.

Hier, il a confir­mé, dès sa pre­mière sor­tie, qu’il fau­drait en­core comp­ter avec lui cette an­née !

Quen­tin Del­haye de Maulde est pas­sé tout près de la vic­toire, hier à Brioude, pour sa pre­mière com­pète de la sai­son. Au gui­don de sa 250 4 temps, le pi­lote du TM Ra­cing s’est clas­sé 2e, à six se­condes d’An­tho­ny Ges­lin, en ju­niors E1. PHO­TO PIERRE COUBLE

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.