LA SE­MAINE DE JACQUES MAIL­HOT

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - SEPTIÈME JOUR -

étaient par­fois drôles, souvent pa­taudes. Elles sont de­ve­nues si­nistres.

Les Wal­lons d’un cô­té, jo­viaux, la­tins, fes­tifs ; les Fla­mands de l’autre, ri­gou­reux, ger­ma­nistes, en­tre­pre­nants. Leur langue est aus­si laide que leurs bef­frois sont beaux.

Ce pe­tit pays, qui de­puis quelques jours a le coeur gros, a aus­si le coeur gé­né­reux. Il ac­cueille in­dif­fé­rem­ment les ré­fu­giés fis­caux et les déshé­ri­tés.

Bruxelles est ain­si de­ve­nue une ville aux contours im­pro­bables. L’opu­lence ma­té­rielle y cô­toie la pau­vre­té in­tel­lec­tuelle. Les modes de vie sont aus­si mi­toyens­qu’ in­con­ci­liables. Louis Vuit­ton voi­sine avec le ven­deur de lou­koums.

Nous par­ta­geons avec les Belges le même syn­drome : ce­lui de la bien­pen­sance low cost. On y dé­nonce pêle­mêle les vio­lences po­li­cières, l’at­teinte aux droits de l’homme, l’in­éga­li­té entre les sexes. On s’y ef­fa­rouche ra­re­ment du caillas­sage des com­mis­sa­riats ou des forces de l’ordre et les ligues fé­mi­nistes y dé­noncent as­sez peu le port du voile in­té­gral et les sé­vices qui vont avec.

Lorsque les plaies de la dé­mo­cra­tie sont ain­si béantes, la gan­grène de l’obs­cu­ran­tisme peut s’y en­gouf­frer gou­lû­ment. Pour nos doc­teurs Knock, c’est un tra­vail de Ro­main qui com­mence.

Les his­toires belges

La Bel­gique est bi­cé­phale.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.