Fa­ma­ra Died­hiou re­trouve en­fin la pa­role

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - SPORTS - FOOTBALL - Di­dier Cros

Au terme de cette 34e jour­née, la bande des cinq en course pour le troi­sième billet, se tient dé­sor­mais en deux points. À quatre jour­nées la fin, Metz a re­pris la main à la fa­veur de sa vic­toire à Bourg­en­Bresse (3­0) et des dé­faites du Red Star contre Niort ven­dre­di (0­2) et du Havre face à Nan­cy (1­3) alors que Lens a si­gné une troi­sième vic­toire d’af­fi­lée contre Ajac­cio (2­0). 2

Le ca­len­drier des Cler­mon­tois dans cette der­nière ligne droite pa­raît, a prio­ri, fa­vo­rable avec d’abord trois op­po­si­tions contre des équipes qui n’ont plus rien à es­pé­rer, ni à craindre (ré­cep­tions de Tours et de Brest en­tre­cou­pées par le dé­pla­ce­ment à La­val) avant de conclure par un dé­pla­ce­ment à So­chaux.

Il peut comp­ter aus­si sur des op­po­si­tions di­rectes, Metz­Red Star sa­me­di pro­chain et Lens­Metz, lors de la der­nière jour­née où ces concur­rents vont for­cé­ment lais­ser des plumes.

Le pro­gramme du Havre qui a un seul match piège, à Evian, la se­maine pro­chaine, semble très fa­vo­rable éga­le­ment. Mais on l’a vu en­core ven­dre­di avec la dé­faite sur­prise du Red Star contre Niort (0­2) ou celle de Metz à Auxerre

C’est avec un large sou­rire que Fa­ma­ra Died­hiou s’est ar­rê­té ven­dre­di soir dans la zone mixte du stade du Hai­naut.

Plus tôt dans la soi­rée, l’at­ta­quant cler­mon­tois avait mis fin à une ter­rible pé­riode de di­sette de onze matchs sans mar­quer en conver­tis­sant un centre de Hu­nou, son meilleur ser­vi­teur (troi­sième passe dé­ci­sive du joueur prê­té par Rennes pour Died­hiou sur les cinq qu’il a faites cette sai­son). Le meilleur réa­li­sa­teur de L2 qui avait mar­qué la der­nière fois sur pe­nal­ty contre Le Havre (2­1, 22e j.) n’avait plus mar­qué dans le jeu de­puis le match à Nîmes, le 15 jan­vier (2­6, 21e j.).

Died­hiou qui avait dé­cli­né l’in­vi­ta­tion au point presse avant la ré­cep­tion de Di­jon, était vi­si­ble­ment sou­la­gé. « Ce but me fait du vrai­ment du bien. Ce­la a été long. Ça com­men­çait à pe­ser. J’ai tou­jours cru en moi », com­men­tait l’in­ter­na­tio­nal.

Sa coach était éga­le­ment ra­vie qui sait bien qu’elle au­ra be­soin de son ef­fi­ca­ci­té pour qui es­pé­rer coif­fer les concur­rents à la L1 sur le po­teau, le 13 mai pro­chain. « Ça fait long­temps qu’il l’at­ten­dait. Il au­rait même pu dou­bler la mise. Je sa­vais que ce­la fi­ni­rait par payer pour lui. Je l’avais pré­dit pour sa­me­di der­nier. J’ai une se­maine de re­tard. Et j’es­père qu’il va conti­nuer », ajoute Co­rinne Diacre.

SU­PÉ­RIO­RI­TÉ. À l’image de La­borde et d’Hu­nou, les at­ta­quants cler­mon­tois ont très sou­vent pris le des­sus sur les dé­fen­seurs va­len­cien­nois ven­dre­di en pre­mière mi-temps. PHO­TO BEP

1 Les cinq pos­tu­lants en deux points. Un ca­len­drier plu­tôt fa­vo­rable.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.